nous-savons-où-viennent-les-rochers-de-Stonehenge
L’origine des rochers géants de Stonehenge a longtemps été un mystère – mais maintenant nous avons découvert d’où ils venaient. David Nash, de l’université de Brighton au Royaume-Uni, et ses collègues ont identifié la source de 50 des 52 grands blocs rocheux, appelés sarsens, qui constituent le cercle de pierres emblématiques de ce monument.

L’origine des rochers de Stonehenge 

En analysant la composition chimique des pierres, l’équipe a pu remonter jusqu’à 25 kilomètres du monument, dans les bois de l’ouest du Wiltshire. Les sarsens comprennent le cercle extérieur de Stonehenge ainsi qu’un anneau intérieur en forme de fer à cheval. Plusieurs sont en trilithons : deux pierres verticales surmontées d’un linteau horizontal.
Stonehenge contient également, près de son centre, des roches plus petites, connues sous le nom de pierres bleues, dont les origines ont été précédemment retracées au Pays de Galles.
Les chercheurs ont analysé la chimie des sarsens grâce à une technique appelée spectrométrie de fluorescence X portable, essentiellement un pistolet à rayons X portatif. Avec cela, ils ont pris cinq lectures à différentes positions pour chaque pierre. Cela a révélé que 50 sarsens partageaient une chimie commune, contenant plus de 99 % de silice, avec des oligo-éléments dont l’aluminium, le calcium et le fer.
« Deux, à notre grande surprise, étaient différents de cet amas principal, mais aussi différents l’un de l’autre », dit Nash. Cela suggère qu’ils ont deux origines distinctes. Ensuite, les chercheurs ont analysé un fragment de pierre, prélevé sur un sarsen effondré lors de sa reconstitution en 1958, pour obtenir une décomposition géochimique de cette roche. Ils l’ont utilisé pour échantillonner des zones de pierres similaires dans tout le sud de la Grande-Bretagne.

De futures recherches sur leurs itinéraires

Le site de West Woods, l’un des six sites échantillonnés par l’équipe dans les Marlborough Downs, a été retrouvé avec une correspondance. « Nous ne nous attendions pas à trouver la zone d’origine », dit Nash. L’identification de l’origine des sarsens ouvre la possibilité de futures recherches archéologiques sur les itinéraires qu’ils ont pu emprunter pour se rendre à Stonehenge, dit Nash.
Les origines des deux autres sarsens n’ont pas encore été identifiées.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Nous savons d'où viennent les rochers de StonehengemartinChimie
L'origine des rochers géants de Stonehenge a longtemps été un mystère - mais maintenant nous avons découvert d'où ils venaient. David Nash, de l'université de Brighton au Royaume-Uni, et ses collègues ont identifié la source de 50 des 52 grands blocs rocheux, appelés sarsens, qui constituent le cercle de...