les-traumatisme-durant-enfance-accélère-le-vieillissement
Les enfants qui souffrent de traumatismes à un jeune âge montrent des signes biologiques de vieillissement plus rapide que les enfants qui n’ont jamais connu l’adversité, selon une recherche publiée par l’American Psychological Association. Cette étude a examiné trois différents signes de vieillissement biologique – la puberté précoce, le vieillissement cellulaire et les changements dans la structure du cerveau – et a constaté que l’exposition aux traumatismes était associée aux trois.

Un vieillissement biologique plus rapide

« L’exposition à l’adversité pendant l’enfance est un puissant prédicteur des résultats de santé plus tard dans la vie, non seulement quant à la santé mentale comme la dépression et l’anxiété, mais aussi la santé physique comme les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer », a déclaré Katie McLaughlin professeur associé de psychologie à l’Université de Harvard et auteur principal de cette étude. « Notre étude suggère que l’expérience de la violence peut faire vieillir le corps plus rapidement à un niveau biologique, ce qui peut aider à expliquer ce lien ».
Des recherches antérieures ont trouvé des preuves mitigées sur la question de savoir si l’adversité de l’enfance est toujours liée au vieillissement accéléré. Cependant, ces études ont examiné de nombreux types d’adversité. Pour démêler ces résultats, McLaughlin et ses collègues ont décidé d’examiner séparément deux catégories d’adversité : l’adversité liée à la menace, telle que les abus et la violence, et l’adversité liée à la privation, telle que la négligence physique, émotionnelle ou la pauvreté.

Deux analyses

Les chercheurs ont effectué une méta-analyse de près de 80 études, avec plus de 116 000 participants. Ils ont découvert que les enfants qui ont subi des traumatismes liés à des menaces, comme la violence ou les abus, étaient plus susceptibles d’entrer précocement dans la puberté et montraient également des signes de vieillissement accéléré au niveau cellulaire, notamment des télomères plus courts. Cependant, les enfants qui ont connu la pauvreté ou la négligence ne présentaient aucun de ces signes de vieillissement précoce.
Dans une seconde analyse, McLaughlin et ses collègues ont systématiquement passé en revue 25 études portant sur plus de 3 253 participants et examinant comment l’adversité du début de la vie affecte le développement du cerveau. Ils ont découvert que l’adversité était associée à une réduction de l’épaisseur du cortex, un signe de vieillissement, car le cortex s’amincit avec l’âge.
Cependant, différents types d’adversité ont été associés à l’amincissement du cortex dans différentes parties du cerveau. Les traumatismes et la violence sont associés à un amincissement du cortex préfrontal ventromédial, qui est impliqué dans le traitement social et émotionnel, tandis que la privation est plus souvent associée à un amincissement du fronto-pariétal.

S’attaque à ce problème tôt dans la vie

Ces nouvelles recherches soulignent la nécessité d’interventions précoces pour éviter ces conséquences. Toutes ces études ont porté sur le vieillissement accéléré des enfants et des adolescents de moins de 18 ans. « Le fait que nous ayons des preuves aussi cohérentes d’un vieillissement accéléré à un si jeune âge suggère que les mécanismes biologiques qui contribuent aux disparités en matière de santé sont mis en route très tôt dans la vie. Cela signifie que les efforts visant à prévenir ces disparités en matière de santé doivent également commencer pendant l’enfance », a déclaré Mme McLaughlin.
Il existe de nombreux traitements qui peuvent améliorer la santé mentale des enfants qui ont subi des traumatismes, a déclaré Mme McLaughlin. « Une prochaine étape sera de déterminer si ces interventions psychosociales pourraient également être en mesure de ralentir le vieillissement biologique accéléré. Si c’est possible, nous serions en mesure de prévenir bon nombre des conséquences à long terme sur la santé des enfants », dit-elle.
Cette recherche a été publiée dans Psychological Bulletin.
Source : American Psychological Association
Crédit photo : PXhere

Les traumatismes durant l'enfance accélèrent le vieillissement martinBiologie
Les enfants qui souffrent de traumatismes à un jeune âge montrent des signes biologiques de vieillissement plus rapide que les enfants qui n'ont jamais connu l'adversité, selon une recherche publiée par l'American Psychological Association. Cette étude a examiné trois différents signes de vieillissement biologique - la puberté précoce, le...