le-CBD-augmente-le-flux-sanguin-dans-la-zone-de-la-mémoire
Une nouvelle étude, menée par des chercheurs de l’University College London, offre quelques-unes des premières preuves solides montrant comment le cannabidiol (CBD), un composé du cannabis, augmente le flux sanguin cérébral dans les régions du cerveau qui traitent la mémoire, comme l’hippocampe.

Le CBD et la mémoire

« Il est prouvé que le CBD peut aider à réduire les symptômes de la psychose et de l’anxiété », déclare l’auteur principal de cette nouvelle étude, Michael Bloomfield. « Certaines données suggèrent que le CBD pourrait améliorer les fonctions de la mémoire. En outre, le CBD modifie la façon dont le cerveau traite les souvenirs émotionnels, ce qui pourrait aider à expliquer ses effets thérapeutiques dans le cadre du syndrome de stress post-traumatique et d’autres troubles psychiatriques. Cependant, les mécanismes précis qui sous-tendent ces effets sur la mémoire ne sont pas clairs ».
Cette nouvelle étude a cherché à mesurer les effets aigus du CBD sur le flux sanguin cérébral dans les régions du cerveau associées au traitement de la mémoire. Les mesures de base du débit sanguin ont été les principaux paramètres étudiés, sur la base de résultats de recherches antérieures suggérant qu’un débit sanguin plus élevé de l’hippocampe au repos peut être lié à une meilleure performance de la mémoire.
Quinze sujets sains ont été recrutés et ont passé un scanner cérébral après avoir reçu soit un placebo, soit une capsule de 600 mg de CBD. Le débit sanguin cérébral a été mesuré à l’aide d’une technique d’imagerie par résonance magnétique (IRM) appelée marquage du spin artériel.

Une augmentation du flux sanguin

Les résultats ont révélé une augmentation significative du flux sanguin de l’hippocampe après une seule dose de CBD. Cependant, cette étude a noté de façon intéressante que des augmentations similaires du flux sanguin n’ont pas été observées dans d’autres régions cérébrales voisines du lobe temporal médian. Des augmentations du flux sanguin ont également été observées dans le cortex orbitofrontal, une région connue pour la prise de décision.
« À notre connaissance, c’est la première étude à constater que le CBD augmente le flux sanguin vers les régions clés impliquées dans le traitement de la mémoire, en particulier l’hippocampe », explique M. Broomfield. « Cela conforte l’idée que le CBD a des effets sur le flux sanguin dans le cerveau humain, qui ont été précédemment contestés ».
Des tests supplémentaires effectués sur cette cohorte ont montré que la dose unique de CBD n’a pas permis d’améliorer les performances des tâches de la mémoire. Ces recherches ne permettent donc pas de conclure que le CBD est un composé stimulant la mémoire. Au contraire, cette étude indique de nouvelles directions de recherche convaincantes qui étudient le potentiel du CBD pour aider à traiter des conditions neurologiques connues pour être liées à des anomalies du flux sanguin spécifiques à une région.

Pour d’autres maladies comme la schizophrénie 

« Si ces résultats sont reproduits, ils pourraient conduire à d’autres recherches sur une série de maladies caractérisées par des changements dans la façon dont le cerveau traite les souvenirs, notamment la maladie d’Alzheimer, où il y a des défauts dans le contrôle du flux sanguin, ainsi que la schizophrénie et le syndrome de stress post-traumatique », explique M. Broomfield.
Cette recherche a été publiée dans Journal of Psychopharmacology.
Source : University College London
Crédit photo : Pexels

Le CBD augmente le flux sanguin dans la zone de la mémoiremartinBiologie
Une nouvelle étude, menée par des chercheurs de l'University College London, offre quelques-unes des premières preuves solides montrant comment le cannabidiol (CBD), un composé du cannabis, augmente le flux sanguin cérébral dans les régions du cerveau qui traitent la mémoire, comme l'hippocampe. Le CBD et la mémoire 'Il est prouvé que...