un-cocktail-de-produits-naturels-contre-le-SARS-CoV-2
Nous connaissons tous la valeur des masques, des gants et de la distanciation sociale pour minimiser la transmission de COVID-19. Mais existe-t-il un autre moyen de se protéger contre ce virus ? Il n’y a aucune garantie, mais un médecin spécialiste de la SMVE qui a passé sa carrière à traiter des patients atteints de septicémie et d’autres maladies mortelles pense qu’il existe peut-être un moyen de renforcer le système immunitaire et de vous protéger, vous et vos proches.

Un cocktail de produits naturels

Cette approche pourrait être particulièrement utile pour les personnes les plus vulnérables, c’est-à-dire celles de plus de 60 ans et celles souffrant de diverses autres affections. Le docteur Paul Marik, professeur de médecine interne et chef de la médecine pulmonaire et des soins intensifs à l’EVMS, a fait part de sa stratégie de traitement aux médecins du monde entier.
Pour le grand public, la prescription qu’il recommande pour aider à prévenir ou à éloigner le virus consiste en un cocktail de cinq vitamines et minéraux pris quotidiennement. Les recommandations du Dr Marik ne sont pas fondées sur des recherches « de haut niveau ». Elles sont plutôt basées sur les connaissances qu’il a accumulées au cours de ses 30 ans de carrière médicale.

Les recommandations du Dr Marik

  • Vitamine C 500 mg (2 fois par jour)
  • Quercétine 250-500 mg (2 fois par jour)
  • Zinc 75-100 mg/jour (acétate, gluconate ou picolinate). Les pastilles de zinc sont préférées. Après 1-2 mois, réduire la dose à 30-50 mg/jour.
  • Mélatonine (libération lente) : Commencer avec 0,3 mg et augmenter selon la tolérance jusqu’à 1-2 mg le soir
  • Vitamine D3 1000-4000 u/jour (dose optimale inconnue).

Avant de commencer ce traitement, vous pouvez consulter votre médecin si vous prenez des médicaments, car il pourrait y avoir des interactions défavorables. De plus, ces recommandations peuvent changer au cours des jours et des semaines à venir. Vous pouvez trouver les dernières informations à l’adresse suivante : evms.edu/covidcare. Pour avoir accès à une mise à jour de ces recommandations, vous pouvez télécharger ce fichier PDF. Si vous ne voulez lire ce fichier, voici la mise à jour des recommandations du docteur Paul Marik.

Prophylaxie

Bien que les données soient extrêmement limitées, ce cocktail pourrait avoir un rôle à jouer dans la prévention/atténuation de la maladie COVID-19. Ce cocktail est bon marché, sûr et largement disponible :

  • Vitamine C 500mg (deux fois par jour)
  • Quercétine 250-500 mg (deux fois par jour)
  • Mélatonine (libération lente) : Commencer avec 0,3 mg et augmenter selon la tolérance jusqu’à 1-2 mg le soir

Patients symptomatiques

  • Vitamine C 500mg (deux fois par jour)
  • Quercétine 250-500 mg (deux fois par jour)
  • Zinc 75/100 mg (réduire la dose à 10 mg une fois que le patient se sent mieux)
  • Mélatonine 5-12 mg (au coucher)
  • Vitamine D3 2000-4000 U/jour
Qui est le Dr Marik ?

Le Dr Marik a obtenu son diplôme de médecine à l’université du Witwatersrand, à Johannesburg, en Afrique du Sud. Il a été interne à l’hôpital Baragwanath, à Soweto, en Afrique du Sud. Pendant cette période, il a obtenu une maîtrise en médecine, une licence en pharmacologie, un diplôme en anesthésie ainsi qu’un diplôme en médecine tropicale et en hygiène.
Il a effectué un stage en soins intensifs à London, Ontario, Canada, au cours duquel il a été admis comme boursier au Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Le Dr Marik a travaillé dans différents hôpitaux universitaires aux États-Unis depuis 1992.Il est certifié en médecine interne, en médecine des soins intensifs, en soins neurologiques et en sciences de la nutrition.
Il est actuellement professeur de médecine et chef du service de médecine pulmonaire et de soins intensifs de l’école de médecine de Virginie orientale à Norfolk, en Virginie. Il a écrit plus de 400 articles dans des revues spécialisées, 50 chapitres de livres et a rédigé quatre livres sur les soins intensifs. (source)
Cette recherche a été publiée dans Frontiers in Immunology.
Source : Eastern Virginia Medical School
Crédit photo : Pexels