une-IA-construite-parFacebook-accélère-les-IRM
Un système d’IA peut produire des scannes d’imagerie par résonance magnétique (IRM) avec seulement un quart des données normalement requises, ce qui pourrait accélérer le processus de balayage.

Une IA qui scanne des images IRM

Les IRM sont créées en plaçant une personne à l’intérieur d’une machine qui scanne le corps et sont souvent utilisées pour obtenir des images du développement du cerveau ou des lésions des muscles et des tissus. Ce nouveau système qui est basé sur l’IA, est appelé FastMRI, a été développé par des chercheurs de Facebook AI et NYU Langone. Il a été formé sur des milliers d’images recueillies auprès de 242 personnes.
L’équipe a ensuite utilisé ce nouveau système pour créer des scannes IRM des genoux de 108 personnes en utilisant 75 % de données en moins prises pendant le scanne pour générer l’image finale. La reconstruction par une AI utilise moins de données réelles, ce qui permet de réduire le temps passé dans une machine IRM. Elle y parvient en comblant les « lacunes » sur la base des images sur lesquelles elle a été formée.
L’équipe a ensuite remis ces 108 scannes FastMRI à six radiologues, dont cinq ne pouvaient pas les distinguer des scannes IRM obtenus par la méthode traditionnelle. « Si les images sont plus belles que nos images standard et donnent d’aussi bons résultats pour un diagnostic standard, il n’y a aucune raison pour que cela ne fasse pas très rapidement partie de la routine en clinique », explique Michael Recht de NYU Langone à New York, l’un des auteurs de l’article.

Des résultats très prometteurs

« Réduire le temps nécessaire à la réalisation une image IRM est le Saint Graal de la recherche en radiologie », déclare Luke Oakden-Rayner, directeur de la recherche en imagerie médicale au Royal Adelaide Hospital, en Australie. Une image IRM peut nécessiter qu’un patient reste dans l’appareil pendant une heure ; l’alternative FastMRI allait de 8 à 11 minutes. « Les résultats sont très prometteurs ». Cependant, prendre un quart des données ne signifie pas que le temps est réduit à un quart : la préparation du patient prend toujours le même temps.
Oakden-Rayner met également en garde contre le fait que cette recherche n’a porté que sur les grosses blessures, alors que des problèmes plus petits pourraient être négligés par l’IA, ce qui pourrait rassurer à tort les radiologues et conduire à des diagnostics inexacts.
Les auteurs affirment que tous les scanners IRM produisent des images qui sont analysées subjectivement. Dans leur petite expérience, ils ont découvert que si l’on remplaçait les images de l’IRM rapide par celles de l’IRM traditionnelle, les radiologues ne suggéreraient pas des opinions cliniques différentes dans plus de 4 % du temps.

Scanner d’autres endroits du corps

Ils testent également le modèle FastMRI dans d’autres institutions pour s’assurer que les résultats sont similaires avant de demander l’approbation réglementaire. « Nous ne disons pas que, sur la base de cette étude, tout le monde devrait changer de méthode », explique M. Recht. « Mais nous disons que c’est très intéressant. »
Les résultats initiaux sont une base pour essayer d’autres endroits de l’organisme. Des travaux sont en cours pour accélérer les scanners du cerveau et de l’abdomen par IRM – une proposition plus délicate car les tissus mous à l’intérieur sont toujours en mouvement. L’espoir est qu’en réduisant la durée des examens IRM, ces machines pourraient être utilisées plus souvent, y compris pour les accidents vasculaires cérébraux, ce qui permettrait aux médecins d’en savoir plus sur les patients présentant des problèmes complexes.
Cette recherche a été publiée dans American Journal of Roentgenology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Une IA construite par Facebook accélère les IRMmartinI.A.
Un système d'IA peut produire des scannes d'imagerie par résonance magnétique (IRM) avec seulement un quart des données normalement requises, ce qui pourrait accélérer le processus de balayage. Une IA qui scanne des images IRM Les IRM sont créées en plaçant une personne à l'intérieur d'une machine qui scanne le corps...