un-vaccin-nasal-contre-le-covid-19
Des scientifiques de la faculté de médecine de l’université de Washington à St. Louis ont mis au point un vaccin qui cible le virus SARS-CoV-2, qui peut être administré en une seule dose par voie nasale et est efficace pour prévenir l’infection chez les souris sensibles au nouveau coronavirus. Les chercheurs prévoient ensuite de tester ce vaccin chez des primates non humains et des humains pour voir s’il est sûr et efficace pour prévenir l’infection par le COVID-19.

Un vaccin nasal contre le SARS-CoV-2

Contrairement aux autres vaccins contre le COVID-19 en cours de développement, celui-ci est administré par le nez, qui est souvent le site initial de l’infection. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont découvert que la voie d’administration nasale créait une forte réponse immunitaire dans tout l’organisme, mais qu’elle était particulièrement efficace dans le nez et les voies respiratoires, empêchant l’infection de s’installer dans le corps.
Pour développer ce vaccin, les chercheurs ont inséré la protéine de pointe du virus, que le coronavirus utilise pour envahir les cellules, à l’intérieur d’un autre virus – appelé adénovirus – qui provoque le rhume. Mais les scientifiques ont modifié l’adénovirus, le rendant incapable de provoquer une maladie. L’adénovirus inoffensif transporte la protéine de pointe dans le nez, ce qui permet à l’organisme de mettre en place une défense immunitaire contre le virus du SARS-CoV-2 sans tomber malade. Dans une autre innovation au-delà de l’administration par voie nasale, ce nouveau vaccin incorpore deux mutations dans la protéine de pointe qui la stabilise sous une forme spécifique qui est la plus propice à la formation d’anticorps contre elle.

Ce vaccin sera injecté en une seule dose

« Les adénovirus sont à la base de nombreux vaccins expérimentaux pour le COVID-19 et d’autres maladies infectieuses, comme le virus Ebola et la tuberculose, et ils ont un bon dossier de sécurité et d’efficacité, mais peu de recherches ont été faites sur l’administration nasale de ces vaccins », a déclaré le coauteur principal David T. Curiel. « Tous les autres vaccins adénoviraux en développement pour le COVID-19 sont administrés par injection dans le muscle du bras ou de la cuisse. Le nez est une nouvelle voie, nos résultats sont donc prometteurs. Il est également important qu’une seule dose produise une réponse immunitaire aussi robuste. Les vaccins qui nécessitent deux doses pour une protection complète sont moins efficaces parce que certaines personnes, pour diverses raisons, ne reçoivent jamais cette deuxième dose ».
Les chercheurs ont comparé ce vaccin administré aux souris de deux façons : par le nez et par injection intramusculaire. Si l’injection a induit une réponse immunitaire qui a empêché la pneumonie, elle n’a pas empêché l’infection du nez et des poumons. Un tel vaccin pourrait réduire la gravité du COVID-19, mais il ne bloquerait pas totalement l’infection ni n’empêcherait les personnes infectées de propager le virus. En revanche, la voie nasale a empêché l’infection des voies respiratoires supérieures et inférieures – le nez et les poumons – ce qui laisse penser que les personnes vaccinées ne propageraient pas ce virus ou ne développeraient pas d’infections ailleurs dans le corps.

Il sera bientôt testé chez l’homme

« Nous allons bientôt commencer une étude pour tester ce vaccin intranasal sur des primates non humains avec un plan pour passer aussi vite que possible aux essais sur l’homme », a déclaré M. Diamond. « Nous sommes optimistes, mais il faut continuer à faire passer ce vaccin par les filières d’évaluation appropriées. Dans ces modèles de souris, ce vaccin est hautement protecteur. Nous sommes impatients de commencer la prochaine série d’études et de le tester finalement sur des personnes pour voir si nous pouvons induire le type d’immunité protectrice qui permettra non seulement de prévenir l’infection mais aussi de freiner la transmission pandémique de ce virus ».
Cette recherche a été publiée dans Cell.
Source : Washington University School of Medicine
Crédit photo : RawPixel

Un vaccin nasal contre le COVID-19martinbiothechnologie
Des scientifiques de la faculté de médecine de l'université de Washington à St. Louis ont mis au point un vaccin qui cible le virus SARS-CoV-2, qui peut être administré en une seule dose par voie nasale et est efficace pour prévenir l'infection chez les souris sensibles au nouveau coronavirus....