une-aiguille-pour-les-médicaments-visqueux
Dérivés d’organismes vivants, les médicaments biologiques sont très prometteurs, notamment parce qu’ils peuvent être personnalisés en fonction des besoins de chaque patient. Ils sont cependant souvent difficiles à injecter par la peau, où une nouvelle aiguille hypodermique est conçue pour faciliter leur utilisation.

Certains médicaments sont difficiles à injecter

Comme ils sont souvent très concentrés, ces produits biologiques ont tendance à être assez visqueux – suffisamment pour qu’il soit parfois impossible de les injecter au moyen d’une aiguille ordinaire. Au lieu de cela, ils sont souvent dilués, puis administrés par voie intraveineuse sur une longue période. Cela signifie que les patients doivent se rendre dans une clinique, ce qui peut être une tâche difficile dans les régions éloignées ou les pays pauvres.
Les injecteurs à jet sans aiguille sont une alternative, mais comme ils sont relativement chers, il est peu probable qu’ils soient largement distribués dans les pays pauvres. À la place, les scientifiques du MIT ont développé un prototype d’aiguille hypodermique avec une seringue qui incorpore deux barillets – l’un dans l’autre.
Le cylindre intérieur contient le médicament visqueux, tandis que le cylindre extérieur contient un fluide lubrifiant biocompatible. Ces deux barillets sont activés simultanément en appuyant sur un seul piston. Lorsque le médicament s’écoule du cylindre interne, il est recouvert d’une fine couche de lubrifiant. Cela permet aux deux liquides de passer facilement à travers l’aiguille.

Pour l’extrusion de tissus biologiques

Lors de tests en laboratoire, même le médicament le plus visqueux n’a nécessité qu’un septième de la force d’injection qui serait autrement nécessaire. Et comme avantage supplémentaire, les produits biologiques sont très peu soumis à une contrainte de cisaillement lorsqu’ils passent dans l’aiguille. Cela signifie que cette technologie pourrait également être utilisée dans le domaine de la bio-impression 3D, pour l’extrusion de cellules et de tissus biologiques fragiles.
Cette technologie a été développée par le professeur Kripa Varanasi et l’étudiant diplômé Vishnu Jayaprakash, en réponse à une demande de la Fondation Bill et Melinda Gates. Elle est décrite dans un article publié dans la revue Advanced Healthcare Materials.
« Il ne devrait y avoir aucune raison pour que cette approche, étant donné sa simplicité, ne puisse pas aider à résoudre ce que nous avons entendu de la part de l’industrie qui est un problème émergent », déclare M. Varanasi. « Le travail de base est fait. Maintenant, il s’agit simplement de l’appliquer à différentes formulations ».
Vous pouvez voir cette nouvelle aiguille dans la vidéo ci-dessous.

Source : MIT
Crédit photo : Pexels

Une aiguille pour les médicaments visqueuxmartinTechnologie
Dérivés d'organismes vivants, les médicaments biologiques sont très prometteurs, notamment parce qu'ils peuvent être personnalisés en fonction des besoins de chaque patient. Ils sont cependant souvent difficiles à injecter par la peau, où une nouvelle aiguille hypodermique est conçue pour faciliter leur utilisation. Certains médicaments sont difficiles à injecter Comme ils...