un-test-de-salive-pour-diagnostiquer-les-crises-cardiaques
De nouvelles recherches préliminaires suggèrent qu’un simple test de salive peut détecter la présence d’un biomarqueur protéique connu pour signaler l’apparition d’une crise cardiaque en seulement 10 minutes. Si ce prototype de test est validé dans le cadre de futures études, il pourrait accélérer la vitesse à laquelle les patients souffrant de problèmes cardiovasculaires peuvent être diagnostiqués et traités.

Un test de salive

Lors d’une crise cardiaque, les niveaux d’une protéine appelée troponine augmentent rapidement dans le sang du patient. Toutes les crises cardiaques ne sont pas immédiatement visibles. Des symptômes tels que des douleurs thoraciques, des nausées et de la fatigue peuvent être non spécifiques. Ainsi, lorsqu’un patient se présente aux urgences avec ces signes, les médecins effectuent rapidement un test sanguin pour mesurer les niveaux de troponine. Cette analyse sanguine prend généralement environ une heure pour donner un résultat.
« Il existe un grand besoin d’un test simple et rapide de la troponine pour les patients souffrant de douleurs thoraciques dans le cadre préhospitalier », explique l’auteur de cette étude, Roi Westreich, du centre médical de l’université de Soroka en Israël. « Actuellement, le test de la troponine utilise des échantillons de sang. Dans cette étude préliminaire, nous avons évalué la faisabilité d’une nouvelle méthode utilisant la salive ».
Cette recherche a commencé par prendre des tests sanguins de la troponine disponibles dans le commerce et par trouver des moyens de les adapter pour détecter cette protéine dans les échantillons de salive. Une nouvelle procédure de traitement a été mise au point pour éliminer un certain nombre de protéines inutiles des échantillons de salive.
Des échantillons de salive ont été prélevés sur 32 patients victimes d’une crise cardiaque et les résultats des analyses sanguines de la troponine ont été confirmés. Des échantillons de salive témoins ont également été prélevés sur 13 sujets sains.

Une précision de 84 % des cas

Les premiers résultats se sont révélés prometteurs, les échantillons de salive traités des patients victimes d’une crise cardiaque étant positifs à la troponine dans 84 % des cas. Seuls 6 % des échantillons de salive non traités se sont révélés positifs à la troponine, ce qui suggère que cette la procédure de traitement est essentielle pour concentrer les échantillons de salive et obtenir des résultats efficaces. On ne sait pas encore très bien ce que cette procédure de « traitement » implique, ni dans quelle mesure elle est facile et abordable.
Les chercheurs suggèrent que le test de salive ne prendra que 10 minutes pour donner des résultats. Et, bien que des travaux de validation supplémentaires soient nécessaires, ce test pourrait offrir aux personnes ayant une mauvaise santé cardiovasculaire un nouvel outil de diagnostic très utile. Selon M. Westreich, ce test fonctionnerait en fin de compte de la même manière qu’un test de grossesse, fournissant des résultats positifs/négatifs simples en quelques minutes.

D’autres recherches sont nécessaires

« Ces premiers travaux montrent la présence de la troponine cardiaque dans la salive des patients atteints de lésions myocardiques », explique M. Westreich. « Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer combien de temps la troponine reste dans la salive après une crise cardiaque. En outre, nous devons savoir combien de patients seraient diagnostiqués à tort comme ayant subi une crise cardiaque et combien de cas seraient manqués ».
Cette nouvelle recherche doit encore être publiée ou examinée par des pairs, mais elle a récemment été présentée au congrès annuel 2020 de la Société européenne de cardiologie.
Source : European Society for Cardiology
Crédit photo : Pexels