des-nanoparticules-or-contre-le-cancer
L’or n’est pas seulement fait pour concevoir de jolis bijoux, il s’est révélé prometteur dans la lutte contre le cancer dans de nombreuses études. Des chercheurs ont maintenant trouvé un moyen de faire croître des nanoparticules d’or directement à l’intérieur des cellules cancéreuses en 30 minutes, ce qui peut aider à mieux voir les tumeurs cancéreuses, mais surtout à les tuer. De plus,

De l’or pour tuer les cancers

Pour cette étude les chercheurs ont trouvé un moyen de faire croître ces nanoparticules dans une tumeur. L’avantage est que cette méthode ne nécessite pas grande concentration d’or dans la cellule et qu’elle est beaucoup plus rapide que les autres méthodes.
L’équipe a utilisé du polyéthylène glycol (PEG) comme vecteur de livraison de l’or ionique, qui est essentiellement constitué de sels d’or dissous dans un liquide. Lorsque celui-ci est introduit dans le cancer, le microenvironnement cellulaire acide convertit l’or de sa forme ionique en nanoparticules d’or plasmoniques. Selon l’équipe, cela se produit en seulement 30 minutes, ce qui est beaucoup plus rapide que d’autres traitements qui peuvent prendre 24 heures ou plus.
« Nous avons développé un système unique où des nanoparticules d’or sont réduites par des biomolécules cellulaires et celles-ci sont capables de conserver leur fonctionnalité, y compris la capacité de guider l’amas restant jusqu’au noyau », explique Dipanjan Pan, auteur correspondant de cette étude.
Lors des tests sur des souris, les chercheurs ont poussé le processus un peu plus loin. Ils ont d’abord fait croître des nanoparticules d’or à l’intérieur de tumeurs de souris vivantes, puis les ont bombardées avec des lasers pour les chauffer, tuant ainsi les cellules cancéreuses. Cette méthode a été démontrée par le passé, mais l’or n’est généralement pas cultivé à l’intérieur des cellules elles-mêmes.

Une approche très prometteuse

« La formation intracellulaire et la migration nucléaire de ces nanoparticules d’or constituent une approche très prometteuse pour l’administration de médicaments », explique M. Pan.
« L’or est l’élément noble par excellence qui a été utilisé dans les applications biomédicales, depuis sa première synthèse colloïdale, il y a plus de trois siècles », note M. Pan. « Pour apprécier son potentiel d’application clinique, la recherche la plus difficile qui nous attend sera de trouver de nouvelles méthodes de production de ces nanoparticules, avec une reproductibilité sans compromis, avec des fonctionnalités qui peuvent favoriser une liaison cellulaire, une clairance et une biocompatibilité efficaces et d’évaluer leurs effets à long terme sur la santé humaine. Cette nouvelle étude est un petit pas mais important vers cet objectif ».
Cette recherche a été publiée dans Nature Communications.
Source : University of Maryland Baltimore County
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Des nanoparticules d'or contre le cancermartinbiothechnologie
L'or n'est pas seulement fait pour concevoir de jolis bijoux, il s'est révélé prometteur dans la lutte contre le cancer dans de nombreuses études. Des chercheurs ont maintenant trouvé un moyen de faire croître des nanoparticules d'or directement à l'intérieur des cellules cancéreuses en 30 minutes, ce qui peut...