le-COVID-19-deviendra-saisonnier-mais-pas-maintenant
Une étude suggère que le COVID-19, la maladie causée par le virus du SARS-CoV-2, deviendra saisonnier dans les pays au climat tempéré, mais seulement lorsque l’immunité des collectivités sera atteinte. Ces conclusions soulignent l’importance absolue des mesures de santé publique nécessaires à l’heure actuelle pour contrôler ce virus.

Le COVID-19 est là pour rester

L’auteur principal de cette étude, le Dr Hassan Zaraket, de l’Université américaine de Beyrouth au Liban, avertit que « le COVID-19 est là pour rester et qu’il continuera à provoquer des épidémies tout au long de l’année jusqu’à ce que l’immunité collective soit acquise. Par conséquent, le public devra apprendre à vivre avec et continuer à pratiquer les meilleures mesures de prévention, notamment le port des masques, l’éloignement physique, l’hygiène des mains et l’évitement des rassemblements ».
L’auteur collaborateur, le Dr Hadi Yassine, de l’université du Qatar à Doha, affirme et déclare qu’il pourrait y avoir plusieurs vagues de COVID-19 avant que l’immunité collective ne soit atteinte.
Nous savons que de nombreux virus respiratoires suivent des schémas saisonniers, en particulier dans les régions tempérées. Par exemple, la grippe et plusieurs types de coronavirus qui provoquent le rhume sont connus pour atteindre leur apogée en hiver dans les régions tempérées mais circulent toute l’année dans les régions tropicales. Les auteurs ont passé en revue ces virus saisonniers, en examinant les facteurs viraux et hôtes qui contrôlent leur saisonnalité ainsi que les dernières connaissances sur la stabilité et la transmission du SARS-CoV-2.
Les chercheurs expliquent que la survie des virus dans l’air et sur les surfaces, la sensibilité des personnes aux infections et les comportements humains, tels que la promiscuité à l’intérieur des bâtiments, diffèrent selon les saisons en raison des changements de température et d’humidité. Ces facteurs influencent la transmission des virus respiratoires à différentes périodes de l’année.

Le COVID-19 a un taux de transmission plus élevé

Toutefois, par rapport à d’autres virus respiratoires tels que la grippe, le COVID-19 a un taux de transmission plus élevé (R0), au moins en partie en raison de la circulation dans une population largement naïve sur le plan immunologique.
Cela signifie que, contrairement à la grippe et aux autres virus respiratoires, les facteurs régissant la saisonnalité des virus ne peuvent pas encore arrêter la propagation du COVID-19 pendant les mois d’été. Mais, une fois que l’immunité collective est atteinte par des infections naturelles et des vaccinations, le R0 devrait baisser considérablement, rendant ce virus plus sensible aux facteurs saisonniers.
Une telle saisonnalité a été signalée pour d’autres coronavirus, y compris ceux qui sont apparus plus récemment comme le NL63 et le HKU1, qui suivent le même schéma de circulation que la grippe.
« Il s’agit d’un nouveau virus et, malgré l’évolution rapide de la science à son sujet, il y a encore des choses qui restent inconnues. Il reste à voir si nos prédictions se réaliseront ou non dans le futur. Mais nous pensons qu’il est très probable, compte tenu de ce que nous savons jusqu’à présent, que le COVID-19 finira par devenir saisonnier, comme les autres coronavirus », ajoute M. Zaraket.

Limiter la propagation de ce virus

Le Dr Yassine déclare que « le taux d’infection par le COVID-19 par habitant le plus élevé au monde a été enregistré dans les États du Golfe, quelle que soit la saison estivale chaude. Bien que ce taux soit principalement attribué à la propagation rapide du virus dans les communautés fermées, il affirme la nécessité de mesures de contrôle rigoureuses pour limiter la propagation de ce virus, jusqu’à ce que l’immunité des collectivités soit atteinte ».
Cette recherche a été publiée dans Frontiers in Public Health.
Source : Frontiers
Crédit photo : Pexels

Le COVID-19 deviendra saisonnier mais pas maintenantmartinSociété
Une étude suggère que le COVID-19, la maladie causée par le virus du SARS-CoV-2, deviendra saisonnier dans les pays au climat tempéré, mais seulement lorsque l'immunité des collectivités sera atteinte. Ces conclusions soulignent l'importance absolue des mesures de santé publique nécessaires à l'heure actuelle pour contrôler ce virus. Le COVID-19...