le-café-aide-les-patients-atteints-du-cancer-colorectal-métastatique
Dans un grand groupe de patients atteints d’un cancer colorectal métastatique, la consommation de quelques tasses de café par jour était associée à une survie plus longue et à un risque moindre d’aggravation du cancer, rapportent les chercheurs du Dana-Farber Cancer Institute et d’autres organisations dans une nouvelle étude.

Le café est ses bénéfices pour les patients

Ces conclusions, basées sur les données d’une vaste étude d’observation intégrée à un essai clinique, sont en accord avec des études antérieures montrant un lien entre la consommation régulière de café et l’amélioration des résultats chez les patients atteints d’un cancer colorectal non métastatique.
Les chercheurs ont découvert que chez 1 171 patients traités pour un cancer colorectal métastatique, ceux qui ont déclaré boire deux à trois tasses de café par jour étaient susceptibles de vivre plus longtemps, et avaient plus de temps avant que leur maladie ne s’aggrave, que ceux qui ne buvaient pas de café. Les participants qui buvaient de plus grandes quantités de café – plus de quatre tasses par jour – bénéficiaient encore plus de ces avantages.
« On sait que plusieurs composés du café ont des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et autres, qui peuvent être actives contre le cancer », déclare Chen Yuan, le co-premier auteur de cette étude avec Christopher Mackintosh. « Des études épidémiologiques ont montré qu’une consommation accrue de café était associée à une amélioration de la survie chez les patients atteints d’un cancer du côlon de stade 3, mais la relation entre la consommation de café et la survie chez les patients atteints de formes métastatiques de la maladie n’a pas été étudiée ».
Cette nouvelle étude, s’appuie sur les données de l’étude Alliance/SWOG 80405, un essai clinique de phase III comparant l’ajout des médicaments cetuximab et/ou bevacizumab à la chimiothérapie standard, chez des patients atteints d’un cancer colorectal, non traité auparavant, localement avancé ou métastatique. Dans le cadre de cet essai, les participants ont déclaré leur consommation alimentaire, y compris la consommation de café, sur un questionnaire au moment de l’inscription. Les chercheurs ont corrélé ces données avec des informations sur l’évolution du cancer après le traitement.

Une diminution du risque de décès

Ils ont constaté que les participants qui buvaient deux à trois tasses de café par jour présentaient un risque réduit de décès et de progression du cancer, par rapport à ceux qui ne buvaient pas de café. Ceux qui consommaient plus de quatre tasses par jour en tiraient un bénéfice encore plus grand.
« Bien qu’il soit prématuré de recommander une consommation élevée de café, comme traitement potentiel du cancer colorectal, notre étude suggère que la consommation de café n’est pas nocive et peut potentiellement être bénéfique », déclare Kimmie Ng, auteur principal de cette étude.
« Cette étude vient s’ajouter à la vaste documentation qui soutient l’importance du régime alimentaire et d’autres facteurs modifiables, dans le traitement des patients atteints de cancer colorectal », ajoute Ng. « Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer, s’il existe effectivement un lien de cause à effet entre la consommation de café, et l’amélioration des résultats chez les patients atteints de cancer colorectal, et quels sont précisément les composés contenus dans le café qui sont responsables de ce bénéfice ».
Cette recherche a été publiée dans JAMA Oncology.
Source : Dana-Farber Cancer Institute
Crédit photo : Pexels