un-bandage-pour-reconstruire-un-os-cassé
Les chercheurs du King’s College de Londres ont mis au point un matériau qui permet la transplantation de cellules souches ostéogènes dans les fractures osseuses graves et accélère le processus de guérison. Cette nouvelle méthode améliore la réparation et pourrait modifier la manière dont les os cassés sont traités.

Un matériau pour réparer une fracture

Cette étude, décrit des cellules souches et des cellules osseuses matures cultivées sur un biomatériau, dans une structure qui simule des parties de l’os sain. Cette avancée pourrait entraîner moins de complications, d’infections et de mauvaises issues pour les blessures graves.
Ce biomatériau, comme un pansement, est recouvert d’une protéine qui est utilisée dans tout le corps pour la croissance et la réparation. Ce pansement peut être collé à la fracture comme un plâtre et renforcer la capacité naturelle de l’os à guérir, ce qui accélère le processus de réparation. Ce processus peut être accéléré encore davantage en faisant croître des cellules souches osseuses, qui génèrent des cellules osseuses dans un gel tridimensionnel sur ce bandage et en transplantant ce bandage osseux dans la fracture.
Cette avancée pourrait faire une différence radicale dans le temps de guérison des patients souffrant de graves fractures osseuses. Le processus de guérison d’une fracture grave peut être lent, ou même échouer chez les patients vulnérables, tels que les personnes âgées ou celles souffrant de problèmes de santé sous-jacents.
Les méthodes actuelles de réparation des os consistent à utiliser des implants synthétiques, ou des tissus de donneurs – où l’os est prélevé ailleurs dans le corps – pour réparer une fracture. Cette méthode repose sur la capacité du corps à guérir, qui peut être affaiblie après une blessure grave.

Ce pansement favorise la survie des cellules souches

Les thérapies cellulaires, qui consistent à cultiver des cellules supplémentaires, et à les introduire dans la fracture, semblent jusqu’à présent prometteuses. Cependant, les cellules implantées dans les technologies existantes meurent souvent, et ne peuvent pas soutenir l’os en cours de guérison à long terme. Ce « pansement osseux » favorise la survie et la capacité de formation osseuse de ces cellules souches et osseuses supplémentaires, tout au long du processus de guérison.
Ces pansements peuvent même être rendus biodégradables, pour être absorbés par l’organisme lorsque la guérison est terminée. Ces caractéristiques de sécurité, et l’effet puissant des bandages, signifient qu’ils pourraient être utilisés dans les hôpitaux.
Le Dr. Shukry Habib, du King’s College London, a déclaré « notre technologie est la première à fabriquer en laboratoire, en une semaine, un tissu semblable à un os à partir de cellules souches osseuses humaines, et à le transplanter avec succès dans la blessure osseuse, pour amorcer et accélérer la réparation de l’os. Ce bandage peut même être développé pour différents tissus et organes lésés ».

Développer davantage cette idée pour d’autres tissus

Le groupe Habib va soumettre ces bandages osseux à des essais cliniques, et vise à développer davantage cette idée de bandages, pour améliorer la guérison d’autres organes et tissus.
Cette recherche a été publiée dans Nature Materials.
Source :
Crédit photo : StockPhotoSecrets