un-robot-a-battu-des-athlètes-de-haut-niveau-au-curling
Un robot de curling a battu des humains à leur propre jeu. Klaus-Robert Müller, de l’Institut de technologie de Berlin en Allemagne, et ses collègues ont mis au point un robot doté d’une intelligence artificielle, appelé Curly, qui a battu des équipes d’athlètes humains experts dans des matchs de curling.

Le robot Curly

Le curling est un sport dans lequel les joueurs font glisser de lourdes pierres sur un chemin glacé vers une cible circulaire. Les joueurs s’affrontent en deux équipes de quatre, la plupart d’entre eux se relayant pour « lancer » une pierre ou pour balayer la glace sur la trajectoire d’une pierre.
Ce jeu exige à la fois un mouvement physique précis et une planification stratégique; des points sont attribués aux pierres les plus proches du centre de la cible et une équipe gagne en accumulant le plus grand nombre de points.
Conçu spécialement pour ce sport, le robot Curly a remporté trois des quatre matchs officiels, contre les meilleures équipes féminines coréennes de curling, et l’équipe nationale coréenne de réserve de curling en fauteuil roulant. Ce robot lance des pierres, mais ne balaye pas.
Monté sur roues, ce robot possède un petit cou en forme de grue avec une caméra vidéo, qui lui permet d’évaluer la position des pierres, ainsi qu’une pince qui peut tourner et libérer les pierres.
Si Curly devait lancer une pierre à une certaine vitesse et à un certain angle en simulation, la pierre se déplacerait théoriquement jusqu’à un point précis. Mais les incertitudes de la vie réelle font que sur la glace, le résultat est variable. « La distance sur laquelle la pierre frappe a une énorme variance – plus de 2 mètres si vous répétez cela plusieurs fois », dit Müller.

Il est alimenté par une IA

C’est pourquoi ce robot est alimenté par une IA connue sous le nom d’algorithme d’apprentissage des renforts, qui tient compte des conditions du monde réel, comme la position des autres pierres et l’état de la glace, pour décider de ses prochains mouvements. Ce faisant, Curly a atteint une précision de tir moyenne de 1,3 mètre par rapport à sa cible.
L’état initial de la glace dépend de la personne qui l’entretient, et il change également après chaque lancer, explique M. Müller. Curly et les joueurs humains ont tous eu quatre coups de préparation par match pour évaluer l’état initial de la glace.
Une fois le jeu commencé, Curly a continuellement appris à améliorer ses mouvements précédents, en se basant sur les erreurs, qui ont surgi lors de ses précédents lancers.
Cette recherche a été publiée dans Science Robotics.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Un robot a battu des athlètes de haut niveau au curlingmartinRobot
Un robot de curling a battu des humains à leur propre jeu. Klaus-Robert Müller, de l'Institut de technologie de Berlin en Allemagne, et ses collègues ont mis au point un robot doté d'une intelligence artificielle, appelé Curly, qui a battu des équipes d'athlètes humains experts dans des matchs de...