Des-cocktails-anticorps-ultra-puissants-bloquent-le-covid-19
Il a été démontré qu’un mélange d’anticorps ultra-puissants, provenant des patients ayant récupéré du COVID-19 reconnaît et verrouille la machinerie infectieuse du coronavirus, et l’empêche de pénétrer dans les cellules. Chacun des types d’anticorps accomplit ces tâches qui se chevauchent de manière légèrement différente.

Un mélange d’anticorps ultra-puissants

Il a également été démontré que de faibles doses de ces anticorps, individuellement ou sous forme de cocktail, protègent les hamsters de l’infection lorsqu’ils sont exposés au coronavirus, en empêchant celui-ci de se répliquer dans leurs poumons.
Un avantage de ces cocktails est qu’ils pourraient également empêcher les formes mutantes naturelles du virus apparues au cours de cette pandémie, d’échapper au traitement. Comme certaines variantes du mécanisme d’infection ont déjà été découvertes pendant cette pandémie de coronavirus, l’utilisation d’un mélange d’anticorps permet de neutraliser un large spectre de ces variantes virales.
En plus d’empêcher l’entrée du virus dans les cellules hôtes, la présence de ces anticorps semble également déclencher les actions de lutte contre l’infection d’autres cellules immunitaires, qui arrivent pour éliminer ce virus.
« Nous pensons que l’exploitation des mécanismes d’action multiples, distincts et complémentaires pourrait apporter des avantages supplémentaires pour les applications cliniques », ont noté les chercheurs.

L’un de ces anticorps verrouille la machinerie de l’infection

Les chercheurs ont déterminé le fonctionnement de ces anticorps au niveau moléculaire par des études de microscopie cryoélectronique des changements qui en résultent dans la configuration du mécanisme d’infection du virus. En plus de prévenir directement les interactions avec le récepteur de l’hôte, l’un des deux anticorps découverts, verrouille la machinerie de l’infection dans une conformation inactive, ce qui signifie qu’il ne peut pas fusionner avec la membrane de l’hôte à la surface de la cellule. S’il ne peut pas fusionner, ce coronavirus ne peut pas s’introduire et délivrer son ARN pour réquisitionner la cellule.
Des options thérapeutiques efficaces sont nécessaires pour contrôler la propagation du SARS-CoV-2 qui a causé plus de 978 000 décès dans le monde. Alors que le monde attend des vaccins approuvés, on recherche des produits pharmaceutiques pour prévenir ou traiter les infections, dues au coronavirus, qui pourraient être plus rapides à développer et à tester.
Ces produits pourraient à la fois combler ces lacunes jusqu’à ce que les vaccins soient largement distribués et même être encore nécessaires, après la mise à la disposition des vaccins.

Ces cocktails limitent l’émergence des mutants

« Nos résultats ouvrent la voie à la mise en œuvre de cocktails d’anticorps à des fins prophylactiques ou thérapeutiques, qui pourraient avoir l’avantage de contourner ou de limiter l’émergence des mutants du virus », ont noté les chercheurs. Ce cocktail d’anticorps de cette étude, doit faire l’objet d’essais chez l’homme pour en déterminer la sécurité et l’efficacité.
Cette recherche a été publiée dans Science.
Source :
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Des cocktails d'anticorps ultra-puissants bloquent le COVID-19martinbiothechnologie
Il a été démontré qu'un mélange d'anticorps ultra-puissants, provenant des patients ayant récupéré du COVID-19 reconnaît et verrouille la machinerie infectieuse du coronavirus, et l'empêche de pénétrer dans les cellules. Chacun des types d'anticorps accomplit ces tâches qui se chevauchent de manière légèrement différente. Un mélange d'anticorps ultra-puissants Il a également...