les-hormones-allaitement-rendent-les-mères-plus-heureuses
L’ocytocine est l’une des hormones les plus importantes entre une mère et son bébé. Des chercheurs des universités de Kyoto et d’Azabu au Japon, rapportent dans une nouvelle étude, que les niveaux d’ocytocine correspondent à la sensibilité d’une mère aux adultes heureux et en colère.

Le rôle de l’ocytocine lors de l’allaitement

Ces résultats, donnent de nouvelles indications sur les effets comportementaux, de l’allaitement qui s’appliquent bien au-delà de la réaction de la mère au bébé. L’ocytocine est surtout reconnue pour son rôle dans l’accouchement et l’éducation des enfants. Elle provoque les contractions du travail et favorise la lactation chez la mère.
Ses effets ne sont cependant pas seulement physiques. Des taux d’ocytocine plus élevés, renforcent le lien entre la mère et l’enfant. Elle a même un effet sur la façon dont nous interagissons avec les autres, car elle atténue les émotions négatives, comme le stress et l’anxiété. Elle améliore également notre reconnaissance des expressions faciales positives, tout en atténuant notre reconnaissance des expressions négatives.
Cependant, une grande partie de nos connaissances sur les effets comportementaux de l’ocytocine, provient de l’étude de populations auxquelles on a administré de l’ocytocine, et n’a donc pas pris en compte les effets des niveaux d’ocytocine produits naturellement.
« Les études sur l’ocytocine intranasale sont incohérentes. L’une des raisons est que les différences individuelles dans les concentrations et les fluctuations d’ocytocine endogène, sont relativement ignorées », a déclaré Masako Myowa du département de l’éducation de l’université de Kyoto, et responsable de cette nouvelle étude.

Tester l’ocytocine chez une mère primipare

Plutôt que d’examiner les effets des personnes recevant de l’ocytocine, l’équipe de Myowa était plus curieuse de voir comment les niveaux naturels d’ocytocine d’une mère primipare, affectent son comportement. Pour ce faire, les scientifiques ont étudié comment les mères réagissaient avant et après l’allaitement – où elles auraient des niveaux d’ocytocine différents – à des photos de visages humains.
Cette étude a révélé qu’il y avait une variation assez importante du taux d’ocytocine entre les mères, et que cette variation était corrélée à leurs réactions aux visages d’adultes, qui présentaient des expressions positives ou négatives. En effet, les mères ayant plus d’ocytocine, étaient plus aptes à reconnaître les expressions positives et vice versa.
L’allaitement maternel est recommandé dans le monde entier, car il présente un certain nombre d’avantages pour le bébé, notamment une immunité plus forte contre un certain nombre de maladies et d’infections, et même des indications selon lesquelles il peut contribuer à prévenir l’obésité. Il présente également un certain nombre d’avantages pour la mère, notamment une récupération plus rapide du processus de naissance.

Le taux d’ocytocine naturel est un facteur important

Cependant, de nombreux problèmes psychologiques peuvent également apparaître après la naissance, comme la dépression post-partum. La compréhension des changements hormonaux pourrait aider à identifier les mères, les plus susceptibles de souffrir de ces problèmes.
« Notre objectif est de comprendre les changements perceptifs et psychologiques qui se produisent chez les mères. Notre travail suggère que les niveaux naturels d’ocytocine pourraient être un facteur important », explique M. Myowa.
Cette recherche a été publiée dans Biology Letters.
Source :
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Les hormones d'allaitement rendent les mères plus heureusesmartinBiologie
L'ocytocine est l'une des hormones les plus importantes entre une mère et son bébé. Des chercheurs des universités de Kyoto et d'Azabu au Japon, rapportent dans une nouvelle étude, que les niveaux d'ocytocine correspondent à la sensibilité d'une mère aux adultes heureux et en colère. Le rôle de l'ocytocine lors...