les-nids-des-tortues-des-mers-sont-la-cible-des-braconniers
Les nids de tortues de mer sont victimes des braconniers, mais ils ont un nouvel obstacle à franchir pour s’en tirer : des œufs leurres imprimés en 3D et munis d’un traceur GPS, appelés InvestEggator. Ces derniers permettent de suivre les œufs qui ont été illégalement enlevés, et pourraient aider à identifier la chaîne impliquée dans ce commerce illégal.

Des œufs leurres imprimés en 3D 

Les œufs leurres, de la taille d’une balle de ping-pong, ont été mis au point par l’organisation de protection de la nature, Paso Pacifico au Nicaragua pour lutter contre le braconnage des animaux sauvages. Helen Pheasey, de l’université du Kent au Royaume-Uni, et sa collègue les ont ensuite utilisés pour suivre le trafic d’œufs de tortue des mers au Costa Rica.
« Ce que nous voulons pouvoir faire avec ces œufs, c’est les utiliser comme un outil d’application de la loi, et faire en sorte que ces données soient admissibles devant les tribunaux », explique Mme Pheasey. Ces faux œufs ressemblent à des œufs de tortue par leur taille et leur forme, et contiennent un émetteur GPS, une carte SIM, des ports de chargement et une batterie.
L’équipe a placé un œuf leurre dans 101 nids de tortue, sur quatre plages du Costa Rica. Cela n’a pas affecté le succès de l’éclosion des autres œufs. Un quart des faux ont été pris, et l’équipe a pu en suivre cinq grâce à des signaux envoyés toutes les heures. Ces œufs ont été prélevés sur deux nids de tortues des mers vertes et trois nids de tortues des mers Olive Ridley.
La plupart de ces œufs sont restés dans cette région, mais le leurre le plus éloigné a permis d’identifier une chaîne commerciale. L’œuf a été transporté à 137 kilomètres à l’intérieur des terres en deux jours, jusqu’au quai de chargement d’un supermarché, puis jusqu’à une propriété résidentielle.

Ces œufs sont des mets raffinés

Ce suivi a renforcé les preuves anecdotiques, que les œufs sont vendus de porte à porte, tant sur la côte qu’à l’intérieur du Costa Rica, explique M. Pheasey. Dans certaines régions d’Amérique centrale, les œufs de tortue sont consommés comme un met raffiné.
Les chercheurs ont également reçu des informations, selon lesquelles des braconniers auraient réalisé que les œufs du pisteur étaient des faux. Un leurre a cessé d’envoyer des signaux à 43 kilomètres de la plage d’où il provenait, et l’équipe a ensuite reçu des photographies de l’appareil disséqué.
La réception limitée des signaux le long de la côte des Caraïbes a été un problème, mais les chercheurs pensent que la situation s’améliorera au fur et à mesure du développement des infrastructures locales.
Cette recherche a été publiée dans Current Biology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Les nids de tortues de mer sont la cible des braconniersmartinTechnologie
Les nids de tortues de mer sont victimes des braconniers, mais ils ont un nouvel obstacle à franchir pour s'en tirer : des œufs leurres imprimés en 3D et munis d'un traceur GPS, appelés InvestEggator. Ces derniers permettent de suivre les œufs qui ont été illégalement enlevés, et pourraient...