un-ancien-médicament-peut-protéger-le-cœur
Un médicament coûtant moins de 2 euros par dose, pourrait réduire les conséquences à long terme d’une crise cardiaque, ce dont profiteraient des millions de patients. Le métoprolol, un médicament de la classe des bêta-bloquants, utilisé depuis plus de 40 ans, possède des propriétés cardioprotectrices uniques.

Le métoprolol possède des propriétés cardioprotectrices

C’est la conclusion d’une étude menée par des scientifiques du Centro Nacional de Investigaciones Cardiovasculares (CNIC). Cette étude, réalisée sur des modèles expérimentaux de souris, montre que l’effet cardioprotecteur du métoprolol pendant une crise cardiaque, n’est pas partagé par d’autres bêta-bloquants couramment administrés par injection intraveineuse, tels que l’aténolol et le propranolol.
La recherche « démontre que le métoprolol a des propriétés cardioprotectrices uniques et annonce un changement de paradigme dans la cardiologie et le traitement de l’infarctus aigu du myocarde », a déclaré le Dr Ibañez. En 2013, l’essai clinique METOCARD-CNIC, dirigé et coordonné par le CNIC, a montré que l’administration du métoprolol très tôt au cours d’un infarctus limite les dommages au cœur, et réduit les conséquences à long terme.
Quatre ans plus tard, en 2017, la même équipe de recherche a montré comment et pourquoi cette stratégie thérapeutique simple et peu coûteuse est si efficace. Les chercheurs ont montré que le potentiel cardioprotecteur du métoprolol réside dans sa capacité à bloquer l’action des neutrophiles – des cellules inflammatoires activées pendant une infection pour éliminer les agents pathogènes – en les empêchant de pénétrer dans le tissu cardiaque.
« Notre étude présente des résultats importants qui actualisent et affinent la pharmacothérapie cardiovasculaire, et soulignent combien il est important de ne pas supposer que des médicaments de la même classe auront des activités et des indications cliniques identiques », a déclaré Agustín Clemente, candidat au doctorat au CNIC.

Le métoprolol peut limiter l’hyperactivé des neutrophiles

Les neutrophiles, en plus de protéger contre une infection, peuvent devenir hyperactivés dans d’autres situations, comme lors d’un infarctus du myocarde, où ils peuvent causer des lésions importantes au cœur. Le métoprolol est capable de limiter cette hyperactivation, prévenant ainsi les dommages inflammatoires associés à l’infarctus.
« Contrairement aux autres bêta-bloquants, le métoprolol déclenche un changement dans la structure intracellulaire du récepteur adrénergique bêta-1, l’ouvrant pour qu’il puisse interagir avec d’autres protéines voisines, qui servent de médiateurs à l’effet du métoprolol sur l’activité des neutrophiles », a ajouté le Dr Oliver.
Jusqu’à maintenant, on pensait que les bêta-bloquants agissaient exclusivement en empêchant l’interaction entre l’épinéphrine et les récepteurs adrénergiques bêta-1. Mais ces nouveaux résultats démontrent que la liaison du métoprolol non seulement bloque l’action de l’épinéphrine, mais active également d’autres voies intracellulaires, un phénomène appelé agonisme biaisé.

Le métoprolol devrait être le bêta-bloquant de choix dans la pratique clinique

Les auteurs concluent que le métoprolol devrait être le bêta-bloquant de choix dans la pratique clinique. « Si ces résultats sont confirmés dans de futures études cliniques, cela annoncerait un changement dans les directives cliniques, pour cette maladie dévastatrice, plaçant le métoproplol, et non les autres bêta-bloquants, comme le médicament de choix, pour les patients souffrant d’une crise cardiaque », a déclaré le Dr Ibañez. Le faible coût du métoprolol, à moins de 2 euros pour une dose, apporte une valeur supplémentaire à cette découverte.
Cette recherche a été publiée dans European Heart Journal.
Source : CNIC
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Un ancien médicament peut protéger le cœur martinBiologie
Un médicament coûtant moins de 2 euros par dose, pourrait réduire les conséquences à long terme d'une crise cardiaque, ce dont profiteraient des millions de patients. Le métoprolol, un médicament de la classe des bêta-bloquants, utilisé depuis plus de 40 ans, possède des propriétés cardioprotectrices uniques. Le métoprolol possède des...