un-test-sanguin-pour-détecter-les-tumeurs-cérébrales
Les mutations génétiques qui favorisent la croissance du type le plus courant de tumeurs cérébrales chez l’adulte, peuvent être détectées et suivies avec précision dans des échantillons de sang, grâce à une forme améliorée de biopsie liquide mise au point par les chercheurs du Massachusetts General Hospital (MGH).

Une « biopsie liquide » détecte deux mutations du gène TERT

En comparant les échantillons de sang de patients atteints de gliomes avec les tissus de biopsie tumorale des mêmes patients, Leonora Balaj, Bob S. Carter, et d’autres chercheurs ont découvert qu’un nouveau test sanguin numérique d’amplification en chaîne par polymérase en gouttelettes (ddPCR) pourrait détecter et surveiller avec précision deux mutations du gène TERT. Ces mutations, appelées C228T et C250T, sont connues pour favoriser la croissance du cancer et sont présentes dans plus de 60 % de tous les gliomes, et dans 80 % des gliomes de haut grade, le type le plus agressif et le plus dangereux.
Les gliomes sont des tumeurs des cellules gliales, du système nerveux central et périphérique, qui soutiennent et protègent les neurones, les cellules qui transmettent les impulsions électriques. Cette biopsie liquide est une méthode de détection du cancer par la recherche de fragments d’ADN de la tumeur qui circulent dans le sang. Cette technique s’est avérée suffisamment sensible pour détecter la présence de certaines formes de cancer, mais les tumeurs cérébrales constituaient jusqu’à présent une barrière.
« La biopsie liquide est particulièrement difficile pour détecter les tumeurs cérébrales car l’ADN mutant est rejeté dans le sang à un niveau beaucoup plus bas que tout autre type de tumeur », explique M. Balaj. En « surchargeant » notre test ddPCR avec de nouvelles améliorations techniques, nous avons montré pour la première fois que la mutation la plus répandue dans les gliomes malins peut être détectée dans le sang, ouvrant ainsi une nouvelle voie pour la détection et la surveillance des tumeurs », dit-elle.
Les chercheurs ont d’abord testé la performance du test ddPCR dans les tissus tumoraux et ont constaté que les résultats étaient en parfait accord avec les résultats d’une évaluation en laboratoire clinique indépendante des mutations TERT dans les échantillons de tumeurs. Ils ont ensuite examiné des échantillons de plasma sanguin correspondant aux tumeurs des patients, et ont constaté que ce test ddPCR pouvait détecter des mutations TERT à la fois dans des échantillons de MGH et dans des échantillons de plasma et de tumeurs similaires provenant de collaborateurs d’autres institutions.

Une précision de 62,5 %

Le test ddPCR a une sensibilité globale (capacité à détecter la présence d’un gliome) de 62,5 %, ce qui représente une amélioration de dix fois par rapport à tous les tests antérieurs de détection des mutations TERT dans le sang, pour les tumeurs cérébrales, par rapport à la norme de détection des mutations TERT basée sur les tissus.
Ce test est facile à utiliser, rapide et peu coûteux, et pourrait être effectué dans la plupart des laboratoires, explique M. Balaj. Il est important de noter que ce test peut également être utilisé pour suivre l’évolution de cette maladie. « Nous envisageons l’intégration future de tests comme celui-ci dans les soins cliniques de nos patients atteints de tumeurs cérébrales », déclare M. Carter, chef du service de neurochirurgie.
« Par exemple, si un patient présente une masse suspecte à l’examen IRM, nous pouvons prélever un échantillon de sang avant l’opération, et évaluer la présence de la signature de la tumeur dans le sang, puis utiliser cette signature comme référence pour suivre le patient pendant qu’il reçoit son traitement, à la fois pour évaluer la réponse à son traitement et avoir un aperçu précoce de toute récurrence potentielle ».
Cette recherche a été publiée dans Clinical Cancer Research.
Source : Massachusetts General Hospital
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Un test sanguin pour détecter les tumeurs cérébralesmartinBiologie
Les mutations génétiques qui favorisent la croissance du type le plus courant de tumeurs cérébrales chez l'adulte, peuvent être détectées et suivies avec précision dans des échantillons de sang, grâce à une forme améliorée de biopsie liquide mise au point par les chercheurs du Massachusetts General Hospital (MGH). Une 'biopsie...