une-thérapie-génique-restaure-les-fonctions-visuelles
Une étude révolutionnaire, menée par des chercheurs de l’université de Californie à Irvine, a permis de restaurer les fonctions rétiniennes et visuelles de modèles de souris souffrant de maladies rétiniennes héréditaires.

Les maladies rétiniennes héréditaires

Cette étude, montre l’utilisation d’une technologie CRISPR de nouvelle génération, et pose les bases du développement d’une nouvelle modalité thérapeutique pour un large éventail de maladies oculaires héréditaires, causées par différentes mutations génétiques.
« Dans cette étude de preuve de concept, nous apportons la preuve du potentiel clinique des éditeurs de base pour la correction des mutations causant des maladies rétiniennes héréditaires, et pour la restauration de la fonction visuelle », a déclaré Krzysztof Palczewski, docteur en médecine de l’École de médecine de l’UCI. « Nos résultats démontrent le rétablissement de la cécité le plus réussi à ce jour grâce à l’édition du génome. »
Les maladies héréditaires de la rétine (MIR) sont un groupe de conditions de cécité causées par des mutations dans plus de 250 gènes. Auparavant, il n’existait aucune possibilité de traiter ces maladies dévastatrices. Récemment, la FDA a approuvé la première thérapie d’augmentation génique pour l’amaurose congénitale de Leber (LCA), une forme courante de MRI qui se manifeste pendant l’enfance.
« Comme alternative à cette thérapie d’augmentation génique, nous avons appliqué une nouvelle génération de technologie CRISPR, appelée « édition de base », comme traitement des maladies rétiniennes héréditaires », a déclaré le premier auteur, Susie Suh, spécialiste adjointe au département d’ophtalmologie de l’École de médecine de l’UCI.

L’éditeur de base pour le traitement des maladies de la rétine 

« Nous avons surmonté certains des obstacles au système CRISPR-Cas9, tels que les mutations imprévisibles hors cible, en utilisant des éditeurs à base de cytosine et d’adénine (CBE et ABE). L’utilisation de ces éditeurs nous a permis de corriger les mutations de manière précise et prévisible, tout en minimisant les mutations non intentionnelles qui pourraient potentiellement causer des effets secondaires indésirables », a déclaré le copremier auteur Elliot Choi.
En utilisant un modèle de souris LCA portant une mutation pathogène cliniquement pertinente dans le gène Rpe65, l’équipe a démontré avec succès le potentiel thérapeutique de l’édition de base pour le traitement de la LCA et par extension d’autres maladies héréditaires de la cécité. Entre autres résultats, le traitement par l’édition de base a permis de restaurer les fonctions rétiniennes et visuelles chez les souris LCA à des niveaux presque normaux.
« Après avoir reçu ce traitement, les souris de notre étude ont pu discriminer les changements visuels en matière de direction, de taille, de contraste et de fréquence spatiale et temporelle », a déclaré M. Palczewski. « Ces résultats sont extrêmement encourageants, et représentent une avancée majeure vers le développement de traitements pour les maladies rétiniennes héréditaires ».

Un modèle de traitement alternatif 

Les approches de thérapie génique pour le traitement des maladies rétiniennes héréditaires, présentent un intérêt particulier compte tenu de l’accessibilité de l’œil, de son statut immunitaire privilégié, et des essais cliniques réussis de la thérapie d’augmentation génique RPE65. qui ont conduit à la première thérapie génique approuvée par la FDA. Maintenant, comme l’a démontré cette étude, la technologie d’édition de base peut fournir un modèle de traitement alternatif de la thérapie d’augmentation génique, pour sauver de façon permanente la fonction d’une protéine-clé liée à la vision et handicapée par des mutations.
Cette recherche a été publiée dans Nature Biomedical Engineering.
Source : University of California, Irvine
Crédit photo : Pixabay

Une thérapie génique restaure les fonctions visuellesmartinbiothechnologie
Une étude révolutionnaire, menée par des chercheurs de l'université de Californie à Irvine, a permis de restaurer les fonctions rétiniennes et visuelles de modèles de souris souffrant de maladies rétiniennes héréditaires. Les maladies rétiniennes héréditaires Cette étude, montre l'utilisation d'une technologie CRISPR de nouvelle génération, et pose les bases du développement...