la-vitamine-d-pendant-grossesse-augmente-le-QI
La vitamine D est un nutriment essentiel et a de nombreuses fonctions importantes dans l’organisme. L’apport en vitamine D d’une mère est transmis à son bébé in utero et aide à réguler les processus, y compris le développement du cerveau. Une étude a montré que les niveaux de vitamine D des mères pendant la grossesse étaient associés au QI de leurs enfants, suggérant que des niveaux de vitamine D plus élevés pendant la grossesse peuvent conduire à des scores de QI plus élevés pendant l’enfance. Cette étude a également identifié des niveaux de vitamine D significativement plus faibles chez les femmes enceintes noires.

La vitamine D et le QI

Melissa Melough, l’auteur principal de cette étude déclare que la carence en vitamine D est courante dans la population en général ainsi que chez les femmes enceintes, mais note que les femmes noires sont plus exposées. Mme Melough espère que cette étude aidera les prestataires de soins de santé à s’attaquer aux disparités entre les femmes de couleur et celles qui sont plus exposées à un risque de carence en vitamine D.
« Le pigment de mélanine protège la peau contre les dommages causés par le Soleil, mais en bloquant les rayons UV, la mélanine réduit également la production de vitamine D dans la peau. C’est pourquoi nous n’avons pas été surpris de constater des taux élevés de carence en vitamine D chez les femmes enceintes noires dans notre étude. Même si de nombreuses femmes enceintes prennent de la vitamine D prénatale, cela peut ne pas corriger une carence en vitamine D existante », a déclaré M. Melough.

La carence en vitamine D

« La carence en vitamine D est assez répandue », a déclaré M. Melough. « La bonne nouvelle est qu’il existe une solution relativement facile. Il peut être difficile d’obtenir une quantité suffisante de vitamine D par l’alimentation, et tout le monde ne peut pas compenser ce manque en s’exposant au Soleil, donc une bonne solution est de prendre un supplément ».
L’apport quotidien recommandé en vitamine D est de 600 unités internationales (UI). En moyenne, les Américains consomment moins de 200 UI dans leur alimentation, et donc si les gens ne comblent pas cet écart par l’exposition au Soleil ou la prise de suppléments, selon M. Melough, les gens vont probablement devenir déficients. Les aliments qui contiennent des taux plus élevés de vitamine D sont les poissons gras, les œufs et les sources enrichies comme le lait de vache et les céréales pour le petit déjeuner. Cependant, M. Melough note que la vitamine D est l’un des nutriments les plus difficiles à obtenir en quantité suffisante dans notre alimentation.

La supplémentation nutritionnelle 

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les niveaux optimaux de vitamine D pendant la grossesse, mais M. Melough espère que cette étude contribuera à l’élaboration de recommandations nutritionnelles pour les femmes enceintes. En particulier chez les femmes noires et celles qui présentent un risque élevé de carence en vitamine D, la supplémentation nutritionnelle et le dépistage peuvent constituer une stratégie efficace, pour réduire les disparités en matière de santé.
Cette recherche a été publiée dans The Journal of Nutrition.
Source : Seattle Children’s
Crédit photo : Pixabay