hypertension-pendant-le-sommeil-liée-aux-maladies-cardiaques
Les personnes qui souffrent d’hypertension pendant leur sommeil, sont plus susceptibles de souffrir de maladies cardiovasculaires, en particulier d’insuffisance cardiaque, même si leur pression artérielle diurne se situe dans les limites normales, selon une nouvelle étude.

Sommeil et maladies cardiovasculaires

Les professionnels de la santé utilisent généralement des mesures de la pression artérielle en cabinet, et pendant la journée pour déterminer les besoins et les doses de médicaments contre l’hypertension d’un patient. Cependant, de nombreux patients peuvent souffrir d’une hypertension nocturne non détectée, c’est-à-dire d’une tension artérielle élevée pendant le sommeil.
« La pression artérielle nocturne est de plus en plus reconnue comme un prédicteur du risque cardiovasculaire », a déclaré le docteur Kazuomi Kario, auteur principal de cette étude. « Cette étude fournit des informations beaucoup plus approfondies sur le risque cardiovasculaire associé à une pression artérielle nocturne élevée, et à différents phénotypes de pression artérielle nocturne que ce qui a été rapporté précédemment ».
L’étude JAMP (Japan Ambulatory Blood Pressure Monitoring Prospective) a recruté 6 359 patients dans tout le Japon, entre 2009 et 2017 et a mesuré les niveaux diurnes et nocturnes à l’aide d’un moniteur ambulatoire portable à domicile. La pression artérielle a été mesurée pendant les activités quotidiennes et le sommeil pendant au moins 24 heures d’affilée, et les données de l’appareil ont été téléchargées périodiquement dans une clinique de soins de santé.
Près de la moitié des participants étaient des hommes, et plus de la moitié avaient plus de 65 ans. Les patients présentaient tous au moins un facteur de risque cardiovasculaire, et les trois quarts d’entre eux prenaient des médicaments contre l’hypertension, et aucun ne présentait de maladie cardiovasculaire symptomatique au début de cette étude.

Ce que montre cette analyse

  • Une pression artérielle systolique mesurant 20 mm Hg au-dessus de la lecture systolique diurne d’une personne – a été associée de manière significative au risque de maladie cardiovasculaire athérosclérotique et d’insuffisance cardiaque.
  • Les participants qui présentaient un schéma circadien anormal, c’est-à-dire une pression artérielle pendant le sommeil supérieure à la pression systolique de jour, étaient particulièrement exposés au risque de développer une insuffisance cardiaque, et couraient un risque plus élevé d’être victimes d’une maladie cardiovasculaire.
  • Une réduction excessive de la pression artérielle pendant le sommeil peut également être préjudiciable. Les patients dont l’hypertension était bien contrôlée présentaient un risque nettement plus élevé d’accident vasculaire cérébral lorsque la pression systolique nocturne était extrêmement basse.

« Ces résultats indiquent que la pression artérielle systolique nocturne était un facteur de risque significatif, et indépendant pour les événements cardiovasculaires », a déclaré M. Kario. « Cette étude souligne l’importance d’inclure la surveillance de la pression artérielle nocturne, dans les stratégies de prise en charge des patients et, espérons-le, encouragera les médecins à s’assurer que le traitement antihypertenseur fait réellement baisser la pression artérielle pendant toute la période d’administration de 24 heures ».

Une étude ayant ses limites

Cependant. les auteurs ont noté que cette étude n’était pas sans limites. Les données ambulatoires ont été obtenues une fois au début de cette étude, mais aucune information n’était disponible concernant les contributions des changements ultérieurs des niveaux de pression artérielle ambulatoires, jusqu’au moment du diagnostic d’un événement cardiaque. Cette étude s’est concentrée sur les mesures systoliques, plutôt que diastoliques, en raison de l’âge plus avancé des participants. En outre, les évaluations de cette étude n’ont pas inclus d’échocardiogrammes, ce qui a empêché un certain degré de différenciation des types d’insuffisance cardiaque.
Cette recherche a été publiée dans Circulation.
Source : American Heart Association
Crédit photo : Pexels

L'hypertension pendant le sommeil liée aux maladies cardiaquesmartinBiologie
Les personnes qui souffrent d'hypertension pendant leur sommeil, sont plus susceptibles de souffrir de maladies cardiovasculaires, en particulier d'insuffisance cardiaque, même si leur pression artérielle diurne se situe dans les limites normales, selon une nouvelle étude. Sommeil et maladies cardiovasculaires Les professionnels de la santé utilisent généralement des mesures de la...