impact-du-covid-19-sur-des-futures-épidémies
Les mesures visant à réduire la propagation du COVID-19 par des interventions non pharmaceutiques (NPI) telles que le port de masque et la distanciation sociale, sont un outil essentiel pour combattre l’impact de la pandémie actuelle de coronavirus. Ces actions ont également permis de réduire considérablement l’incidence de nombreuses autres maladies, notamment la grippe et le virus respiratoire syncytial (VRS).

Le COVID-19 et des possibles épidémies

Toutefois, la réduction actuelle de ces infections respiratoires, pourrait simplement retarder l’incidence de futures épidémies, selon une étude des chercheurs de l’université de Princeton. « Des diminutions du nombre de cas de plusieurs agents pathogènes respiratoires, ont été observées récemment dans de nombreux endroits du monde », a déclaré la première auteure, Rachel Baker, chercheuse.
« Alors que cette réduction du nombre de cas pourrait être interprétée comme un effet secondaire positif de la prévention du COVID-19, la réalité est beaucoup plus complexe », a déclaré Mme Baker. « Nos résultats suggèrent que la susceptibilité à ces autres maladies, telles que le VRS et la grippe, pourrait augmenter pendant que les NPI sont en place, ce qui entraînerait de grandes épidémies lorsqu’elles recommenceraient à circuler ».
Mme Baker et ses coauteurs ont découvert que les NPI pourraient entraîner une hausse future du VRS – une infection virale endémique aux États-Unis et une cause majeure d’infections des voies respiratoires inférieures chez les nourrissons – mais que le même effet n’était pas aussi prononcé pour la grippe.
« Bien que la trajectoire détaillée du VRS et de la grippe dans les années à venir soit complexe, des tendances claires et générales se dégagent lorsqu’on se concentre sur certains effets des NPI et de la saisonnalité sur la dynamique des maladies », a déclaré le coauteur Gabriel Vecchi, professeur de géosciences à Princeton.

Un modèle épidémiologique basé sur des données historiques

Les chercheurs ont utilisé un modèle épidémiologique basé sur les données historiques du VRS et les observations du récent déclin des cas de VRS pour examiner l’impact possible des NPI, sur les futures épidémies de VRS aux États-Unis et au Mexique.
Ils ont constaté que même des périodes relativement courtes de mesures de NPI, pourraient conduire à de futures grandes épidémies de VRS. Ces flambées ont souvent été retardées après la fin de la période de NPI, et l’on prévoit que les cas les plus importants se produiront dans de nombreux endroits au cours de l’hiver 2021 et 2022. « Il est très important de se préparer à ce risque d’épidémie future, et de prêter attention à toute la gamme des infections touchées par les NPI », a déclaré M. Baker.
« Les NPI pourraient avoir des impacts imprévus à long terme sur la dynamique d’autres maladies, similaires à l’impact sur la sensibilité que nous avons prévu pour le VRS », a-t-il déclaré. Un effet similaire des NPI liés à la pandémie sur d’autres agents pathogènes a été observé après la pandémie de grippe de 1918. Les données historiques de Londres sur la rougeole montrent un passage de cycles annuels, à des flambées bisannuelles après une période de mesures de contrôle mises en œuvre à l’époque.

Le déploiement d’outils

C. Jessica Metcalf, coauteur, professeur associé d’écologie et de biologie évolutionniste, a déclaré que l’évaluation directe des risques associés aux NPI par le développement et le déploiement d’outils tels que la sérologie qui permettraient de mieux mesurer la sensibilité est une orientation importante en matière de santé publique et de politique. « Les répercussions futures des NPI révélées par cet article dépendent de la façon dont ces mesures modifient le paysage de l’immunité et de la susceptibilité », a déclaré M. Metcalf.
Cette recherche a été publiée dans PNAS.
Source : Princeton University
Crédit photo : Pexels

L'impact du COVID-19 sur de futures épidémiesmartinSociété
Les mesures visant à réduire la propagation du COVID-19 par des interventions non pharmaceutiques (NPI) telles que le port de masque et la distanciation sociale, sont un outil essentiel pour combattre l'impact de la pandémie actuelle de coronavirus. Ces actions ont également permis de réduire considérablement l'incidence de nombreuses...