la-réanimation-cardiaque-pourrait-aider-les-astronautes
Personne n’a encore eu de crise cardiaque dans l’espace. Mais avec les plans visant à renvoyer des humains sur la Lune d’ici quelques années et les missions vers Mars qui suivront, il y a de fortes chances que cela se produise un jour.

La réanimation cardio-pulmonaire

Une nouvelle étude menée par Jochen Hinkelbein à l’hôpital universitaire de Cologne en Allemagne fournit les directives les plus complètes à ce jour, sur la façon de pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire (RCP) dans l’espace.
« Il s’agit d’un travail essentiel sur une urgence médicale qui, heureusement, ne s’est pas encore produite pendant un vol spatial », déclare Shawna Pandya, médecin et candidate astronaute. Pandya affirme que nous pouvons « raisonnablement nous attendre à ce qu’une telle urgence se produise pendant un vol spatial de longue durée, et que nous devons nous y préparer ».

Trois méthodes

Après avoir examiné les conclusions de 88 articles sur la pratique de la RCP en microgravité, Hinkelbein et ses collègues recommandent trois méthodes pour tenter cette intervention dans l’espace.

  • Dans la première, appelée méthode Evetts-Russomano, le sauveteur enroule une jambe par-dessus l’épaule du patient et l’autre autour du torse, en emboîtant les chevilles. Le corps du patient est ainsi maintenu devant le sauveteur, ce qui permet d’effectuer plus facilement des compressions thoraciques sans avoir à l’attacher.
  • « Cela peut être mis en place rapidement et permet un accès facile aux voies respiratoires du patient », explique Christina Mackaill, de l’hôpital universitaire Queen Elizabeth de Glasgow, au Royaume-Uni, et coauteure d’un article. « Cependant, il est possible que le sauveteur et le patient puissent dériver et entrer en collision avec les côtés du vaisseau spatial et ainsi présenter un risque potentiel ».
  • La seconde méthode, l’étreinte inversée de l’ours, consiste pour le sauveteur à enrouler ses bras autour du patient par derrière, en fléchissant et en étendant ses bras dans sa poitrine.
  • Dans une troisième méthode, le patient est placé contre une surface solide du vaisseau spatial tandis que le sauveteur place ses pieds sur le mur opposé avec les bras tendus au-dessus de la tête. Cette technique ne peut être utilisée que si les dimensions du vaisseau spatial le permettent, mais elle permet d’obtenir les compressions les plus efficaces.

Jusqu’à présent, les études sur la RCP en microgravité ont toutes été menées dans des conditions de microgravité simulée – lors de vols paraboliques d’une durée d’environ 20 secondes, en utilisant des dispositifs de suspension du corps, ou sous l’eau. Afin de tester réellement ces directives, dit Mackaill, les études doivent être effectuées dans l’espace.
« Nous devrions également réfléchir aux technologies émergentes et habilitantes qui peuvent contribuer à faciliter ces tâches », déclare M. Pandya. Un dispositif automatique de compression thoracique (ACCD), qui peut être attaché autour du patient, pourrait potentiellement fournir des compressions régulières sans fatiguer le sauveteur. Cependant, aucun ACCD n’a jamais été testé pendant un vol spatial.

Développer une procédure d’opération standard

« Les missions Artemis [pour ramener des humains sur la Lune] nous aiderons à mettre nos recherches en pratique, et à tester nos directives lors de simulations d’urgence lors d’une mission ou sur une base lunaire », déclare Mackaill. « Cela nous aidera à comprendre et à développer une procédure d’opération standard que nous pourrions appliquer pour des missions spatiales de plus longue durée, comme Mars et au-delà ».
Cette recherche a été publiée dans Scandinavian Journal of Trauma, Resuscitation and Emergency Medicine.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

La réanimation cardiaque pourrait aider les astronautesmartinEspace
Personne n'a encore eu de crise cardiaque dans l'espace. Mais avec les plans visant à renvoyer des humains sur la Lune d'ici quelques années et les missions vers Mars qui suivront, il y a de fortes chances que cela se produise un jour. La réanimation cardio-pulmonaire Une nouvelle étude menée par...