covid-19-un-médicament-pour-arthriteaide-les-survivants
Un type de médicament contre l’arthrite, peut réduire le risque de décès chez les patients âgés atteints de COVID-19. C’est ce que révèle une nouvelle étude internationale, menée par des scientifiques de l’Imperial College de Londres et du Karolinska Institutet, en Suède.

Le baricitinib réduirait le risque de décès 

Dans cette étude de première phase, 83 patients, dont l’âge médian était de 81 ans et qui souffraient tous d’une infection modérée à sévère causée par le COVID-19, ont reçu un médicament appelé baricitinib. Ce médicament est généralement utilisé pour traiter l’arthrite rhumatoïde, et a été initialement identifié par l’équipe, en utilisant l’intelligence artificielle comme un médicament pouvant avoir des effets antiviraux et anti-inflammatoires.
Dans cette étude, les patients, qui se trouvaient dans plusieurs hôpitaux en Italie et en Espagne, avaient un risque de mourir réduit de 71 % par rapport aux patients qui n’avaient pas pris ce médicament. Cette étude a également révélé que 17 % des patients ayant reçu ce médicament sont morts ou ont dû être mis sous respirateur, contre 35 % dans le groupe témoin qui n’ont pas reçu ce médicament.
Le professeur Justin Stebbing, coauteur principal de cette étude a déclaré « nous devons de toute urgence trouver des traitements plus efficaces pour le COVID-19 en attendant qu’un vaccin soit disponible. C’est l’un des premiers traitements contre le COVID-19 à passer de l’ordinateur à la clinique et au laboratoire. Il a été identifié pour la première fois par un algorithme d’IA en février, qui a analysé des milliers de médicaments potentiels pouvant agir contre ce virus.
« Cette étude suggère que ce médicament peut aider au rétablissement des patients atteints du COVID-19 modéré à sévère, et pourrait fournir une nouvelle arme dans notre arsenal contre ce virus. Des essais cliniques à grande échelle de ce médicament, afin d’étudier plus en détail son potentiel, sont maintenant en cours ». Dans le cadre de ces recherches, des scientifiques du Karolinska Institutet en Suède et l’équipe de l’Imperial College, ont cultivé en laboratoire des organes humains miniatures, appelés organoïdes, afin d’étudier comment exactement ce médicament peut combattre le COVID-19.

Il agirait de deux façons

Les résultats ont révélé que ce médicament peut aider à agir de deux façons : en réduisant les dommages causés aux organes par l’inflammation et en bloquant l’entrée du virus dans les cellules humaines.
Lorsqu’il est infecté par le COVID-19, le corps libère différents types de molécules inflammatoires, appelées chimiokines et cytokines. Ces molécules agissent comme un système d’alerte précoce pour l’organisme, indiquant au système immunitaire que l’organisme est attaqué. Cependant, dans le cas du COVID-19, certaines cytokines et chimiokines, y compris celles appelées interleukines et interférons, provoquent une spirale hors de contrôle de ce système d’alerte, et déclenchent une « tempête de cytokines ».
Cette tempête de cytokines ne cause pas seulement des dommages importants aux organes du corps, mais cette étude a révélé qu’elle aide également le virus à accéder à l’intérieur des cellules humaines. Cette étude a montré qu’une cytokine particulière, appelée interféron, augmente le nombre de récepteurs, ou points d’ancrage, pour le virus. Ce faisant, elle permet au virus de pénétrer dans les cellules de l’organisme.

Il réduit l’activité des gènes liés aux plaquettes

Les chercheurs ont révélé que ce médicament bloque ce processus et augmente ainsi le taux de survie des patients atteints par le COVID-19. Ces recherches ont également suggéré que le COVID-19 augmente l’activité des gènes liés aux plaquettes, qui peuvent rendre le sang collant et plus susceptible de former des caillots. Il a été démontré que le médicament baricitinib réduit l’activité des gènes impliqués dans ce processus.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : Imperial College London
Crédit photo : Rawpixels

COVID-19 : un médicament pour l'arthrite aide les survivantsmartinBiologie
Un type de médicament contre l'arthrite, peut réduire le risque de décès chez les patients âgés atteints de COVID-19. C'est ce que révèle une nouvelle étude internationale, menée par des scientifiques de l'Imperial College de Londres et du Karolinska Institutet, en Suède. Le baricitinib réduirait le risque de décès  Dans cette...