une-planète-se-forme-en-même-temps-que-son-étoile
Pour la première fois en astronomie, nous avons peut-être observé directement une étoile se formant en même temps qu’une planète, ce qui prouve une théorie de longue date sur la formation des planètes.

Une preuve sur la formation des planètes

On pense que les planètes se forment dans un disque de poussière et de gaz, entourant une étoile hôte. Les modèles théoriques suggèrent que les planètes devraient commencer à prendre forme alors que l’étoile hôte est encore en croissance – mais jusqu’à maintenant, nous n’avons vu des preuves de la formation de planètes qu’après la formation de l’étoile elle-même.
En observant un système situé à environ 532 années-lumière, Felipe De Oliveira Alves, de l’Institut Max Planck pour la physique extraterrestre en Allemagne, et ses collègues ont peut-être observé directement la croissance des étoiles et des planètes qui se produit en même temps. « La théorie prévoit que la formation des étoiles et des planètes se produit simultanément, mais nous n’avions tout simplement pas la technologie pour le voir et mieux le comprendre », dit De Oliveira Alves.
En utilisant l’observatoire ALMA au Chili, les chercheurs ont d’abord découvert ce qui pourrait être une planète en croissance autour d’une étoile ayant une masse environ deux fois supérieure à celle de notre Soleil. Les chercheurs ont pu y parvenir en observant un vide créé lorsque le corps planétaire accumulait de la matière dans le disque protoplanétaire de l’étoile. Ils estiment que cette planète a entre quatre et 70 fois la masse de Jupiter.

Les planètes se forment alors que leur étoile est en formation

Les chercheurs ont ensuite découvert deux flux de gaz qui se déversent dans le disque protoplanétaire. On pense qu’une partie de ce gaz reconstitue les matériaux nécessaires à la croissance des planètes dans ce disque, tandis qu’une autre partie alimente l’étoile encore en croissance, ce qui suggère que les planètes se forment alors que leur étoile est encore en formation.
Il reste encore du travail à faire pour confirmer cette observation. De Oliveira Alves et ses collègues notent que le corps planétaire qu’ils ont découvert pourrait en fait être ce que l’on appelle un substrat de naine brune – un objet ayant plus de masse qu’une planète géante gazeuse, mais moins de masse qu’une étoile. Une analyse plus poussée devrait permettre d’établir la véritable identité de l’objet, disent-ils.
Il sera important de voir la formation des étoiles se produire simultanément à la formation des planètes, déclare De Oliveira Alves, car cela permettrait de suggérer des moyens d’affiner nos modèles de formation des planètes.

Le système tout entier est dynamique

« Normalement, lorsque l’on parle de formation des planètes, la plupart des chercheurs isolent le problème et se concentrent uniquement sur la formation de la planète », explique Zoe Leinhardt de l’université de Bristol, au Royaume-Uni. « Je pense que cela change maintenant ; il devient clair que les planètes – en particulier les planètes géantes – n’évoluent pas de manière isolée. Le système tout entier est dynamique et en évolution ».
Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay