COVID-19-le-vaccin-oxford-efficace-chez-les-personnes-âgées
Le vaccin contre le coronavirus ChAdOx1 nCov-2019, mis au point par des équipes de l’université d’Oxford, a démontré qu’il déclenchait une réponse immunitaire robuste chez les adultes en bonne santé, âgés de 56 à 69 ans et chez ceux de plus de 70 ans. Les données, suggèrent que l’un des groupes les plus vulnérables à cette maladie, et au décès dû au COVID-19, pourrait développer une immunité.

Une réponse robuste chez les personnes âgées

Il a été démontré que les adultes âgés sont plus exposés au risque d’avoir le COVID-19 et devraient être considérés comme une priorité pour l’immunisation si un vaccin efficace était développé pour cette maladie. En se basant sur les données d’un essai de phase II du vaccin ChAdOx1 nCov-2019, les auteurs écrivent que les volontaires de l’essai présentent des types d’anticorps neutralisants et des réponses des lymphocytes T similaires dans les trois groupes d’âge (18-55, 56-79 et 70+).
Au cours de l’essai de phase 2, ce vaccin a été évalué chez 560 volontaires adultes sains. Les volontaires ont reçu 2 doses de ce vaccin placebo. Aucun effet indésirable grave lié au ChAdOx1 nCoV-19 n’a été observé chez ces volontaires. Ces données sont cohérentes avec les données de la phase I rapportées pour les adultes en bonne santé âgés de 18 à 55 ans au début de cette année.
Le Dr Maheshi Ramasamy, a déclaré :  » les adultes âgés sont un groupe prioritaire pour la vaccination contre le COVID-19, car ils sont exposés à un risque accru de maladie grave, mais nous savons qu’ils ont tendance à réagir moins bien au vaccin ».
Nous avons été heureux de constater que notre vaccin était non seulement bien toléré par les personnes âgées, mais qu’il stimulait également des réponses immunitaires similaires à celles observées chez les jeunes volontaires. La prochaine étape consistera à voir si cela se traduit par une protection contre cette maladie elle-même ».

Une réponse immunitaire similaire à celle des adultes plus jeunes

Pour la plupart des vaccins, les adultes âgés ne présentent pas une réponse aussi forte que les jeunes adultes, et les anticorps induits par un vaccin ont généralement une capacité de protection plus faible. Les données rapportées sont particulièrement prometteuses, car elles montrent que les personnes âgées participantes à cette étude, qui sont plus sujettes aux maladies graves et aux décès causés par le COVID-19, présentent une réponse immunitaire similaire à celle des adultes plus jeunes.
Le Dr Angela Minassian, chercheur à l’Université d’Oxford et consultant honoraire en maladies infectieuses, a déclaré : « l’induction d’une réponse immunitaire robuste chez les personnes âgées est un défi de longue date dans la recherche sur les vaccins humains.
Montrer que cette technologie est capable d’induire ces réponses, dans cette tranche d’âge, la plus exposée au risque de maladie par le COVID-19, permet d’espérer que l’efficacité de ce vaccin sera similaire chez les jeunes et les personnes âgées ».
En outre, ce vaccin était moins susceptible de provoquer des réactions locales au point d’injection et des symptômes le jour de la vaccination, chez les adultes âgés que dans le groupe plus jeune, ce qui prouve que l’évaluation de l’efficacité de ce vaccin est justifiée dans toutes les tranches d’âge.

Un essai de phase III

Les essais de phase III du vaccin ChAdOx1 nCov-2019 sont en cours, et les premières mesures d’efficacité pourraient être prises dans les semaines à venir.
Cette recherche a été publiée dans The Lancet.
Source : University of Oxford
Crédit photo : Pexels

COVID-19 : le vaccin d'Oxford efficace chez les personnes âgéesmartinBiologie
Le vaccin contre le coronavirus ChAdOx1 nCov-2019, mis au point par des équipes de l'université d'Oxford, a démontré qu'il déclenchait une réponse immunitaire robuste chez les adultes en bonne santé, âgés de 56 à 69 ans et chez ceux de plus de 70 ans. Les données, suggèrent que l'un...