le-cacao-favorise-oxygénation-du-cervau

Le cerveau d’adultes en bonne santé, se remet plus rapidement d’un léger défi vasculaire et obtient de meilleurs résultats lors de tests complexes, si les participants ont consommé des flavanols de cacao au préalable, rapportent les chercheurs. Dans cette étude, 14 des 18 participants ont constaté ces améliorations après avoir ingéré ces flavanols.

Un test sur les effets des flavanols du cacao

Des études précédentes ont montré que la consommation d’aliments riches en flavanols peut être bénéfique pour la fonction vasculaire, mais c’est la première fois qu’on constate un effet positif sur la fonction vasculaire cérébrale et les performances cognitives, chez les jeunes adultes en bonne santé, a déclaré Catarina Rendeiro, chercheuse  à l’université de Birmingham, qui a dirigé ces recherches.

L’équipe a recruté des adultes non-fumeurs ne souffrant pas de maladies cérébrales, cardiaques, vasculaires ou respiratoires connues, estimant que tout effet observé dans cette population fournirait des preuves solides que les flavanols alimentaires peuvent améliorer les fonctions cérébrales, chez les personnes en bonne santé.

L’équipe a testé les 18 participants avant leur consommation de flavanols de cacao et dans le cadre de deux essais distincts, l’un dans lequel les sujets ont reçu du cacao riche en flavanols et l’autre au cours duquel ils ont consommé du cacao transformé avec de très faibles niveaux de flavanols. Ni les participants ni les chercheurs ne savaient quel type de cacao était consommé dans chacun des essais. Cette conception d’étude en double aveugle empêche que les attentes des chercheurs ou des participants n’affectent les résultats.

Environ deux heures après avoir consommé le cacao, les participants ont respiré de l’air contenant 5 % de dioxyde de carbone, soit environ 100 fois la concentration normale dans l’air. Il s’agit d’une méthode standard pour mettre à l’épreuve le système vasculaire cérébral afin de déterminer sa réactivité, a déclaré M. Gratton.

L’équipe a mesuré l’oxygénation dans le cortex frontal

Grâce à la spectroscopie fonctionnelle dans le proche infrarouge, une technique qui utilise la lumière pour capter les changements du flux sanguin vers le cerveau, l’équipe a mesuré l’oxygénation dans le cortex frontal, une région du cerveau qui joue un rôle-clé dans la planification, la régulation du comportement et la prise de décision.

Les chercheurs ont également mis les participants au défi d’accomplir des tâches complexes qui les obligeaient à gérer des demandes parfois contradictoires ou concurrentes. La plupart des participants ont eu une réaction d’oxygénation du cerveau plus forte et plus rapide, après une exposition aux flavanols de cacao qu’au départ ou après avoir consommé du cacao dépourvu de flavanols, ont constaté les chercheurs.

« Cela suggère que les flavanols pourraient n’être bénéfiques que lors de tâches cognitives plus difficiles », a déclaré M. Rendeiro. Les chercheurs ont constaté également, que les réactions des participants aux flavanols de cacao variaient.

« Bien que la plupart des gens aient bénéficié de la prise de flavanols, un petit groupe n’en a pas bénéficié », a déclaré M. Rendeiro. Quatre des 18 sujets de cette étude n’ont présenté aucune différence significative quant à la réponse de l’oxygénation du cerveau après avoir consommé des flavanols, et leurs performances aux tests ne se sont pas non plus améliorées.

Une amélioration de la fonction cognitive

« Comme ces quatre participants avaient déjà une bonne oxygénation, cela peut indiquer que ceux qui sont déjà en bonne santé n’obtiennent aucun avantage « , a déclaré M. Rendeiro. « Mais, dans l’ensemble, ces résultats suggèrent que les améliorations de l’activité vasculaire après l’exposition aux flavanols sont liées à l’amélioration de la fonction cognitive ».

Cette recherche a été publiée dans Scientific Reports.

Source : University of Illinois at Urbana-Champaign
Crédit photo : Pexels