un-nouveau-lien-entre-la-démence-Alzheimer-et-un-gène
Un gène connu pour aider à faciliter la communication entre les neurones du système nerveux, a été découvert comme étant lié à la démence d’Alzheimer et au déclin cognitif, selon une équipe de recherche nationale dirigée par le Jackson Laboratory et l’Université du Maine.

Un gène lié au déclin cognitif

Catherine Kaczorowski, professeure associée, a dirigé une étude visant à identifier les mécanismes génétiques qui affectent la résistance ou la vulnérabilité à l’affaiblissement de la cognition et aux démences, comme la maladie d’Alzheimer.
En étudiant la mémoire et le tissu cérébral d’un grand groupe de souris génétiquement diverses, l’équipe a découvert que l’expression du gène Dlgap2 est associée au degré de perte de la mémoire chez les souris et au risque de démence d’Alzheimer chez l’homme. D’autres recherches permettront de déterminer comment ce gène influence la démence et les fonctions mentales.
Dlgap2, situé dans les synapses des neurones, sert à ancrer des récepteurs critiques pour les signaux entre les neurones qui sont nécessaires à l’apprentissage et à la mémoire. En étudiant le tissu cérébral humain post-mortem, l’équipe a découvert de faibles niveaux de Dlgap2 chez les personnes en « mauvaise santé cognitive » et en « déclin cognitif plus rapide » avant leur décès, selon les chercheurs.

Pour de futures thérapies

Cette étude sert de tremplin pour des recherches supplémentaires sur le gène Dlgap2. M. Ouellette explorera comment il influence la cognition et comment il peut être utilisé comme traitement thérapeutique de la perte de mémoire, en partie en manipulant le gène avec l’outil d’édition CRISPR/cas9. D’autres membres du laboratoire Kaczorowski étudient comment réguler la Dlgap2 avec des produits pharmaceutiques pour aider à prévenir le déclin cognitif avec l’âge.
Cette recherche a été publiée dans Cell Reports.
Source : University of Maine
Crédit photo : Pixabay

Un nouveau lien entre la démence d'Alzheimer et un gènemartinBiologie
Un gène connu pour aider à faciliter la communication entre les neurones du système nerveux, a été découvert comme étant lié à la démence d'Alzheimer et au déclin cognitif, selon une équipe de recherche nationale dirigée par le Jackson Laboratory et l'Université du Maine. Un gène lié au déclin cognitif Catherine...