les-cultures-pourraient-obtenir-le-phosphore-des-microbes
Les engrais agricoles contiennent du phosphore, car il est essentiel à la croissance des plantes. Malheureusement, il peut être « enfermé » dans le sol et donc ne pas être disponible pour les cultures. Cela dit, il s’avère que l’ajout d’un microbe peut le débloquer.

Le phosphore pour les cultures

Lorsqu’il est appliqué aux cultures dans le cadre d’un engrais, le phosphore réagit souvent avec les minéraux déjà présents dans le sol, formant avec eux des complexes chimiques. Ces complexes ne peuvent pas être absorbés par les racines des plantes, de sorte que ce phosphore reste simplement dans la terre.
Pour compenser ce problème, les agriculteurs appliquent souvent des quantités excessives d’engrais. Non seulement cela coûte cher, mais une grande partie de cet engrais finit par s’écouler dans les cours d’eau environnants, et ainsi les polluant.
Sous la direction du professeur Sharon Doty, des scientifiques de l’université de Washington ont découvert précédemment que des micro-organismes, appelés endophytes, permettent aux arbres d’extraire le phosphore du sol. Cela est vrai même pour les arbres qui poussent dans un sol rocheux le long d’un cours d’eau alimenté par les montagnes, où les nutriments sont rares.
Dans une étude plus récente, menée en collaboration avec le Pacific Northwest National Laboratory, les chercheurs ont prélevé des endophytes sur les racines de peupliers sauvages et les ont ajoutés au sol, dans lequel le phosphore était enfermé dans des complexes chimiques.

Les endophytes rendaient le phosphore disponible

On a découvert que ces microbes brisaient ces complexes, rendant le phosphore disponible pour les semis des peupliers qui ont été plantés dans la terre. Des tests supplémentaires ont confirmé que le phosphore avait bien été absorbé par ces plantes, par l’intermédiaire de leurs racines.
Les scientifiques espèrent maintenant que ces endophytes cultivés commercialement, pourront être mélangés à la terre parmi les jeunes plants, ou même utilisés pour enrober les graines avant la plantation. Non seulement ces micro-organismes pourraient alors maintenir le phosphore fraîchement appliqué à la disposition des cultures, mais ils pourraient également libérer le phosphore déjà enfermé dans le sol par les saisons de croissance précédentes.
Les souches endophytes utilisées dans cette étude ont été cédées sous licence à la société Intrinsyx Bio, basée en Californie, en vue de leur commercialisation.
Cette recherche a été publiée dans Frontiers in Plant Science.
Source : University of Washington
Crédit photo : Pixabay

Les cultures pourraient obtenir le phosphore des microbesmartinSociété
Les engrais agricoles contiennent du phosphore, car il est essentiel à la croissance des plantes. Malheureusement, il peut être 'enfermé' dans le sol et donc ne pas être disponible pour les cultures. Cela dit, il s'avère que l'ajout d'un microbe peut le débloquer. Le phosphore pour les cultures Lorsqu'il est appliqué...