des-composés-dans-les-aliments-contre-le-COVID-19
Les composés chimiques présents dans les aliments ou les boissons comme le thé vert, le raisin muscadine et le chocolat noir, peuvent se lier à une protéase, du virus du SARS-CoV-2 et bloquer sa fonction, selon une nouvelle étude menée par des biologistes des plantes de l’université d’État de Caroline du Nord.

Des composés qui bloquent une protéase

Les protéases sont importantes pour la santé et la viabilité des cellules et des virus, déclare De-Yu Xie, professeur de biologie et auteur correspondant de cette étude. Si les protéases sont inhibées, les cellules ne peuvent pas remplir de nombreuses fonctions importantes, comme la réplication.
« L’un des objectifs de notre laboratoire est de trouver des nutraceutiques dans les aliments ou les plantes médicinales qui inhibent soit la façon dont un virus s’attache aux cellules humaines, soit la propagation d’un virus dans les cellules humaines », explique De-Yu Xie.
Dans cette étude, les chercheurs du NC State ont réalisé des simulations informatiques et des études en laboratoire montrant comment la « protéase principale » (Mpro) du virus du SARS-CoV-2 réagit lorsqu’elle est confrontée à un certain nombre de composés chimiques végétaux déjà connus, pour leurs puissantes propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.
« La Mpro du SARS-CoV-2 est nécessaire pour que ce virus puisse se répliquer et s’assembler », a déclaré M. Xie. « Si nous pouvons inhiber ou désactiver cette protéase, le virus mourra. »

Ils se lient à des parties de Mpro

Des simulations sur ordinateur ont montré que les composés chimiques étudiés provenant du thé vert, de deux variétés de raisin muscadine, de la poudre de cacao et du chocolat noir, étaient capables de se lier à différentes parties de Mpro.
Le Mpro a une partie qui ressemble à une « poche » qui a été « remplie » par les composés chimiques », a déclaré Xie. « Lorsque cette poche a été remplie, la protéase a perdu sa fonction importante ».
Les expériences in vitro réalisées par Yue Zhu, un étudiant en doctorat du NC State dans le laboratoire de Xie, ont donné des résultats similaires. Les composés chimiques du thé vert et du raisin muscadine ont très bien réussi à inhiber la fonction du Mpro ; les composés chimiques de la poudre de cacao et du chocolat noir ont réduit l’activité du Mpro environ de moitié.

Les composés du thé vert qui inhibent

« Le thé vert a cinq composés chimiques qui se lient à différents sites dans la poche du Mpro, le submergeant essentiellement pour inhiber sa fonction », a déclaré M. Xie. « La peau et les pépins des raisins de Muscadine contiennent ces substances chimiques inhibitrices. Les plantes utilisent ces composés pour se protéger, il n’est donc pas surprenant que les feuilles et les peaux de ces plantes contiennent ces composés bénéfiques et activent contre le SARS-CoV-2 ».
Cette recherche a été publiée dans Frontiers in Plant Science.
Source : North Carolina State University
Crédit photo : Pexels