anniversaire-un-chirurgien-est-risqué-pour-les-patient-âgées
Les personnes âgées qui subissent des interventions chirurgicales d’urgence le jour de l’anniversaire de leur chirurgien, peuvent avoir plus de chances de mourir dans le mois qui suit que les patients qui subissent des interventions similaires les autres jours, selon une nouvelle étude menée par l’UCLA.

L’anniversaire d’un chirurgien et la mortalité

Cette étude montre que les taux de mortalité sur 30 jours sont environ 23% plus élevés pour les patients de 65 ans et plus qui sont traités le jour de l’anniversaire d’un chirurgien. Bien que les auteurs soupçonnent que les chirurgiens peuvent être plus distraits le jour de leur anniversaire que les autres jours, ils ont déclaré que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour expliquer pourquoi cela peut se produire.
On s’interroge depuis longtemps sur l’impact de l’environnement de travail sur les performances d’un chirurgien, a déclaré l’auteur principal de cette étude, le Dr Yusuke Tsugawa, professeur adjoint de médecine dans la division de la médecine interne. Mais les données pertinentes ont été difficiles à collecter, aussi les chercheurs ont-ils limité leur champ d’action aux anniversaires des chirurgiens afin de commencer à explorer cette question.
« Notre étude est la première à montrer le lien entre l’anniversaire d’un chirurgien, et la mortalité des patients, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires avant de conclure que les anniversaires ont un impact significatif sur la performance des chirurgiens », a déclaré M. Tsugawa. « À ce stade, étant donné que les preuves sont encore limitées, je ne pense pas que les patients doivent ne pas subir d’intervention chirurgicale le jour de l’anniversaire du chirurgien ».
Les chercheurs ont mesuré la mortalité postopératoire à 30 jours des bénéficiaires de l’assurance maladie âgés de 65 à 99 ans, qui ont subi l’une des 17 procédures chirurgicales d’urgence entre 2011 et 2014. Ils ont analysé près de 981 000 interventions chirurgicales pratiquées par environ 48 000 chirurgiens. Parmi celles-ci, 2 064 interventions, soit 0,2 %, ont été effectuées lors de l’anniversaire des chirurgiens.

Une augmentation de 23 %

Les chercheurs ont procédé à des ajustements en fonction des caractéristiques des patients et du chirurgien qui a pratiqué l’intervention, comparant leur performance le jour de leur anniversaire à celle des autres jours. Ils ont constaté un taux de mortalité de 6,9 % chez les patients qui avaient subi une intervention chirurgicale le jour de l’anniversaire du chirurgien, contre 5,6 % chez ceux qui avaient subi une intervention un autre jour. Cet écart représente une différence de 23 % dans les taux de mortalité entre les deux groupes.
Les chercheurs notent que leurs conclusions présentent certaines limites. Par exemple, ils n’ont pas pu comprendre les mécanismes précis qui ont conduit à une mortalité plus élevée chez les patients en question, et n’ont donc pas pu évaluer le lien de cause à effet entre les anniversaires des chirurgiens et les décès des patients. En outre, ils se sont concentrés sur les patients âgés qui ont subi l’une des procédures d’urgence courantes, de sorte que ces conclusions peuvent ne pas s’appliquer aux jeunes ou aux procédures non urgentes.
Cette recherche a été publiée dans BMJ.
Source : UCLA
Crédit photo : Rawpixel