une-bande-magnétique-bat-des-record-de-densité
La bande magnétique peut sembler être une technologie de stockage de données assez archaïque, mais sa densité et sa capacité sont encore difficiles à battre pour les grands centres de données. Maintenant, IBM et Fujifilm s’associent pour créer une cartouche de bande magnétique à haute densité, d’une capacité record de 580 To.

Un record de 580 To

D’autres supports ont vu le jour, mais la bande magnétique est le support de stockage par excellence depuis son invention en 1952. C’est grâce à sa durabilité, sa densité, son faible coût, sa longévité, son efficacité énergétique et son évolutivité – mais toutes ces caractéristiques ont bien sûr été améliorées au fil des décennies.
Cette cartouche de bande magnétique parvient à comprimer 317 gigabits par 6,45 cm carrés de bande, ce qui correspond à une épaisseur de 4,3 micromètres et à une longueur de 1,3 km si vous la déroulez. Cela représente une énorme capacité totale de données d’environ 580 To, ce qui constitue une amélioration considérable par rapport au précédent record d’IBM datant de 2017, lorsque cette société et Sony ont produit une cartouche de 201 Gigabits par centimètres carrés pour une capacité de 330 To.

Le revêtement permet cette densité des données

La principale amélioration qui a permis d’obtenir ce nouveau record, est le nouveau matériel de cette bande développé par Fujifilm. La plupart des bandes actuelles sont revêtues de particules magnétiques de ferrite de baryum (BaFe), mais cette fois la société a utilisé un nouveau type de particule appelé ferrite de strontium (SrFe). Ces nouvelles particules occupent 60 % moins d’espace physique que les particules de BaFe, ce qui permet d’en entasser davantage dans une section de cette bande. Une nouvelle sous-couche non magnétique améliore également la fluidité de cette bande, ce qui permet à la tête de lecture/écriture de se rapprocher.

Pour les centres de données

Le rôle d’IBM dans cette bande était de développer ces têtes de lecture/écriture, ainsi que les actionneurs et les servomoteurs qui les contrôlent. La société affirme que ces nouveaux développements permettent de positionner les têtes à 3,2 nm près, un record mondial de précision. Cette bande serait particulièrement utiles pour les centres de données, qui sont essentiels pour traiter la quantité toujours croissante de données générées, traitées, stockées et transférées dans le monde entier.
Source : IBM, Fujifilm
Crédit photo : Pexels

martinTechnologie
La bande magnétique peut sembler être une technologie de stockage de données assez archaïque, mais sa densité et sa capacité sont encore difficiles à battre pour les grands centres de données. Maintenant, IBM et Fujifilm s'associent pour créer une cartouche de bande magnétique à haute densité, d'une capacité record...