COVID-19-la-façon-de-respirer-fournit-des-informations
Une nouvelle méthode pour visualiser la respiration qui est expirée, fournit de nouvelles informations importantes sur la façon dont des maladies comme le COVID-19 se propagent et sur l’efficacité des masques faciaux.

Une méthode pour voir l’air expiré

« Les scientifiques pensent que le SARS-CoV-2 se propage principalement par le biais de gouttelettes respiratoires qui peuvent être transportées dans l’air expiré ou expulsées par la toux ou les éternuements », a déclaré Thomas Moore du collège Rollins, qui a effectué ces recherches.
« Mais il est également transmis par les aérosols, qui sont de petites particules qui restent dans l’air plus longtemps que les grosses gouttelettes. Le système que j’ai développé permet d’estimer la distance parcourue par le souffle avant d’être dispersé dans l’air ambiant, et peut fournir la preuve visuelle que les masques limitent considérablement la distance parcourue par le souffle dans l’air ».
Ce système d’imagerie utilise le fait que la vitesse de la lumière change en fonction de la température de l’air qu’elle traverse. Comme le souffle est plus chaud que l’air ambiant, la lumière transmise par le souffle arrive à une caméra un peu plus tôt que la lumière qui ne l’a pas traversée. Cette légère différence dans la vitesse de la lumière peut être utilisée pour créer des images de la respiration expirée.

Un système efficace

Moore a testé ce nouveau système en imaginant le souffle de deux chanteurs professionnels qui chantent et d’un musicien professionnel qui joue de la flûte, l’un des rares instruments où le musicien souffle directement dans l’air ambiant. « Ce travail avec les musiciens a immédiatement confirmé que ce système fonctionnait bien et pouvait être utilisé pour étudier divers problèmes », a-t-il déclaré.
Moore utilise actuellement cette méthode pour étudier l’efficacité des masques à réduire la distance parcourue par les aérosols expirés. Il s’intéresse particulièrement à l’étude du chant car les recherches indiquent que l’on expire plus d’aérosols en chantant ou en parlant fort qu’en parlant normalement. Il travaille également à rendre ce système plus stable contre les vibrations et à augmenter encore la taille de ce système pour voir de plus grandes zones.

Pour la communauté des soins de santé

« La pandémie a provoqué une catastrophe économique pour de nombreux musiciens, et toute information que nous pouvons leur donner pour les aider à reprendre ce travail est importante », a déclaré M. Moore. « Nous avons eu beaucoup d’intérêt de la part de la communauté musicale, et je m’attends à ce que la communauté des soins de santé soit également intéressée, une fois que nous aurons commencé à publier nos résultats ».
Cette recherche a été publiée dans Applied Optics.
Source : The Optical Society
Crédit photo : StockPhotoSecrets

martinTechnologie
Une nouvelle méthode pour visualiser la respiration qui est expirée, fournit de nouvelles informations importantes sur la façon dont des maladies comme le COVID-19 se propagent et sur l'efficacité des masques faciaux. Une méthode pour voir l'air expiré 'Les scientifiques pensent que le SARS-CoV-2 se propage principalement par le biais de...