identification-de-six-sous-types-de-prédiabète
Des scientifiques allemands ont, pour la première fois, distingué six sous-types différents de prédiabète, une condition qui précède l’apparition du diabète de type 2. Cette recherche, qui suit les données d’une étude longitudinale de 25 ans, suggère que ces nouveaux sous-types permettront aux cliniciens d’identifier plus précisément les patients les plus susceptibles de développer un diabète.

Six sous-types de prédiabète

Toutes les personnes atteintes de prédiabète ne développent pas un diabète de type 2. Pour certains, cette augmentation du taux de sucre dans le sang peut être relativement inoffensive, mais pour d’autres, le prédiabète peut être un signe précoce de graves.
« Pour les personnes atteintes de prédiabète, il n’était pas possible jusqu’à présent de prédire si elles allaient développer un diabète et risquer des complications graves telles qu’une insuffisance rénale, ou si elles développeraient une forme inoffensive avec un taux de glycémie légèrement plus élevé mais sans risque significatif », explique Hans-Ulrich Häring, de l’université de Tübingen.
Cette nouvelle recherche, a analysé 25 ans de données provenant de 900 sujets participant à une étude longitudinale sur la santé familiale. En utilisant une méthode appelée analyse de groupe, cette recherche s’est concentrée sur six sous-types de prédiabètes différents, chacun se distinguant par des marqueurs métaboliques différents.
« Comme dans le cas du diabète, il existe également différents types de diabètes au stade préliminaire, qui diffèrent en matière de taux de glucose sanguin, d’action et de sécrétion de l’insuline, de répartition de la graisse corporelle, de graisse hépatique et de risque génétique », note Robert Wagner, premier auteur de cette nouvelle étude.

Elles se distinguent par des paramètres métaboliques spécifiques

Chacun des six sous-types de prédiabète décrits dans cette étude se distingue par des paramètres métaboliques spécifiques, et donne lieu à des résultats différents à long terme. Trois sous-types (groupes 1, 2 et 4) sont les types de prédiabète les plus sains. Ces sujets se présentent comme étant généralement en bonne santé. Le groupe 4, par exemple, comprend les sujets en surpoids qui présentent des marqueurs métaboliques généralement sains.
Les groupes 3, 5 et 6 sont liés au risque le plus élevé de développer un diabète de type 2 et des maladies secondaires. Le groupe 5 regroupe les sujets présentant un foie gras, tandis que le groupe 3 regroupe ceux qui produisent des niveaux d’insuline inférieurs.
Pour valider davantage ces six sous-types, les chercheurs ont examiné les données d’une autre étude longitudinale. Appelée Whitehall II, cette étude britannique a suivi la santé métabolique de près de 10 000 sujets pendant plus de 20 ans. Les six sous-types correspondent exactement à ce vaste ensemble de données, affirmant que le prédiabète peut être distingué en différentes stratifications de maladies.
Les chercheurs suggèrent que des travaux supplémentaires sont nécessaires pour valider ces résultats avant que ces nouvelles classifications puissent être utilisées par les médecins. Martin Hrabě de Angelis, du Centre allemand de recherche sur le diabète (DZD), affirme que ces travaux sont importants pour aider à détecter et à traiter le diabète avant que cette maladie ne progresse.

Traiter le bon groupe de personnes au bon moment

« L’un des objectifs du DZD est de développer des mesures pour la prévention et des thérapies plus précises, c’est-à-dire la prévention ou le traitement approprié pour le bon groupe de personnes au bon moment », déclare Hrabě de Angelis. « Cette combinaison d’une recherche clinique et moléculaire avec une bio-informatique de pointe a permis d’obtenir ces résultats qui sont importants au niveau international. L’identification de ces sous-types dans les stades préliminaires du diabète de type 2 est une étape importante vers une médecine de précision pour la prévention du diabète et de ses complications ».
Cette recherche a été publiée dans Nature Medicine.
Source : DZD
Crédit photo : StockPhotoSecrets