covid-19-les-cellules-T-contre-une-infection-grave
Les anticorps et les cellules T sont des composants du système immunitaire humain, qui agissent directement contre les infections virales et éliminent les cellules infectées. Une nouvelle étude menée par des scientifiques de la Duke-NUS Medical School, apporte la preuve qu’une présence précoce des cellules T spécifiques du SARS-CoV-2 est susceptible de prévenir une maladie grave.

Prévenir une maladie grave

L’immunité adaptative humorale et cellulaire sont deux mécanismes immunitaires qui agissent contre les agents pathogènes. L’immunité humorale est médiée par des anticorps, tandis que l’immunité cellulaire n’implique pas d’anticorps et est plutôt facilitée par les cellules T.
L’étude de la médiation de ces mécanismes immunitaires dans cas d’infections par le SARS-CoV-2 pourrait être utile pour contrôler la progression de cette maladie. Toutefois, leur rôle dans le contrôle viral ou la pathogenèse de cette maladie n’est pas entièrement compris. et seules quelques études ont suivi de manière approfondie les patients atteints du COVID-19 de manière longitudinale, en particulier pendant la phase aiguë de l’infection.
Pour combler ce manque de connaissances, l’équipe de chercheurs de Duke-NUS a mené des recherches sur les changements des paramètres virologiques et immunologiques chez 12 patients atteints d’une infection aiguë symptomatique par le SARS-CoV-2, depuis l’apparition de la maladie jusqu’à la guérison ou la mort.
« Nous avons découvert que les patients qui contrôlent l’infection du SARS-CoV-2 avec seulement des symptômes légers, sont caractérisés par une induction précoce de l’IFN-γ sécrétant des cellules T spécifiques du SARS-CoV-2. Cependant. la quantité de réponse humorale ne permet pas de prédire la gravité de cette  maladie », a déclaré le Dr Anthony Tanoto Tan, coauteur de cette étude.

Les cellules T jouent un rôle important

« Nos données confirment l’idée que les cellules T spécifiques du SARS-CoV-2 jouent un rôle important dans le contrôle rapide de cette infection virale et la disparition éventuelle de cette maladie », a ajouté le Dr Martin Linster, coauteur de cette étude.
« Il est temps que la surveillance des lymphocytes T soit envisagée pour permettre une compréhension complète de la réponse immunitaire contre le SARS-CoV-2. Cela signifierait également qu’un vaccin sera probablement plus efficace si une induction holistique des anticorps et des cellules T se produit », a déclaré le professeur Antonio Bertoletti, qui est l’auteur correspondant de cette étude.
« Cette importante étude nous permet de mieux comprendre la réponse immunitaire contre le SARS-CoV-2. Elle a des implications d’une grande portée, notamment sur la conception de vaccins contre le COVID-19 et la surveillance ultérieure de la réponse vaccinale », a déclaré le professeur Patrick Casey, vice-doyen principal à la recherche à Duke-NUS. L’équipe étudie maintenant des patients atteints du COVID-19 plus symptomatiques, avec des degrés de gravité variables, afin de valider leurs résultats.
Cette recherche a été publiée dans Cell Reports.
Source : Duke-NUS Medical School
Crédit photo : StockPhotoSecrets

COVID-19 : les cellules T contre une infection gravemartinBiologie
Les anticorps et les cellules T sont des composants du système immunitaire humain, qui agissent directement contre les infections virales et éliminent les cellules infectées. Une nouvelle étude menée par des scientifiques de la Duke-NUS Medical School, apporte la preuve qu'une présence précoce des cellules T spécifiques du SARS-CoV-2...