la-térazosine-prévient-la-maladie-de-parkinson
La prise d’un type particulier de médicament pour traiter l’hypertrophie de la prostate, est associée à un risque réduit de développer la maladie de Parkinson, selon une vaste étude observationnelle menée par des chercheurs de l’université de l’Iowa, avec des collègues du Danemark et de la Chine.

La térazosine

Ces résultats fournissent des preuves irréfutables que la térazosine, et des médicaments similaires, pourraient avoir le potentiel de prévenir ou de retarder le développement de la maladie de Parkinson.
Cette nouvelle étude a utilisé des données sur près de 300 000 hommes âgés provenant de deux grands ensembles de données indépendantes sur les patients – la base de données Truven Health Analytics MarketScan aux États-Unis et les registres nationaux de la santé au Danemark – pour rechercher si la prise de térazosine est associée au développement de la maladie de Parkinson.
Ces résultats s’appuient sur des recherches précliniques antérieures menées par l’équipe, qui ont montré que la térazosine augmente les niveaux d’énergie cellulaires, et peut prévenir ou ralentir la progression de la maladie de Parkinson dans des modèles animaux. Dans cette étude antérieure, l’équipe a également utilisé la base de données Truven pour montrer que les hommes atteints de la maladie de Parkinson qui prenaient également de la térazosine, et des médicaments similaires, présentaient moins de signes, de symptômes et de complications de la maladie de Parkinson.
Il est important de noter que les chercheurs disposaient d’un bon groupe de contrôle pour cette étude de base de données antérieure. La tamsulosine est un autre médicament couramment utilisé pour traiter l’hypertrophie de la prostate, mais contrairement à la térazosine, la tamsulosine n’a aucun effet sur la production d’énergie cellulaire, ce qui, selon les études de l’équipe en laboratoire, est important pour l’effet protecteur de la térazosine.
Cette nouvelle étude prolonge ces résultats pour déterminer si la térazosine, et les médicaments similaires, qui peuvent également améliorer la production d’énergie cellulaire, sont associés à un risque réduit de développer la maladie de Parkinson.

Une base de données de 150 000 hommes

En utilisant les bases de données américaines et danoises, l’équipe a identifié 150 000 hommes ayant récemment commencé à prendre de la térazosine ou des médicaments similaires et les a comparés, sur la base de leur âge et de leurs antécédents cliniques, à 150 000 hommes ayant récemment commencé à prendre de la tamsulosine.
« Nous avons ensuite suivi les données de santé de ces hommes pour déterminer combien, dans chaque groupe, ont développé la maladie de Parkinson », explique Jacob Simmering, professeur assistant de médecine interne et auteur correspondant de cette étude. « Les hommes prenant de la térazosine avaient 12 à 37% de chances en moins de développer la maladie de Parkinson pendant le suivi, que les hommes prenant de la tamsulosine ». En outre, cette étude a révélé qu’une durée d’utilisation plus longue de ces médicaments était associée à des effets protecteurs accrus.

Un futur essai clinique randomisé

« Malgré les différences relatives dans la structure de la population et du système de soins de santé, nous avons constaté un effet protecteur similaire dans les deux pays », ajoute M. Simmering. « La reproduction de cette constatation dans une cohorte internationale est une preuve puissante suggérant un effet causal. Si ces résultats sont confirmés par des recherches plus approfondies, notamment par un essai clinique randomisé, la térazosine pourrait conférer une neuroprotection et potentiellement prévenir – et pas seulement gérer – la maladie de Parkinson ».
Cette recherche a été publiée dans JAMA Neurology.
Source : University of Iowa Health Care
Crédit photo : StockPhotoSecrets

La térazosine prévient la maladie de ParkinsonmartinBiologie
La prise d'un type particulier de médicament pour traiter l'hypertrophie de la prostate, est associée à un risque réduit de développer la maladie de Parkinson, selon une vaste étude observationnelle menée par des chercheurs de l'université de l'Iowa, avec des collègues du Danemark et de la Chine. La térazosine Ces résultats...