une-étoile-morte-a-dévoré-une-exolune-glacée
Des astronomes ont peut-être trouvé la meilleure preuve à ce jour d’une exolune – une lune dans un autre système solaire – mais nous ne pouvons pas la voir directement car elle a été dévorée par son étoile il y a trois millions d’années.

Une naine blanche

Beth Klein de l’Université de Californie à Los Angeles et ses collègues ont utilisé l’observatoire Keck à Hawaï pour étudier GALEX J2339, une naine blanche située à environ 300 années-lumière de la Terre. Les naines blanches sont les vestiges laissés derrière elles, après que certaines étoiles aient épuisé leur carburant et se soient transformées en géantes rouges avant de s’effondrer.
Bien que les naines blanches soient connues pour consommer des planètes à l’occasion, laissant derrière elles des traces détectables dans leur atmosphère, l’équipe a été surprise de trouver une abondance inhabituellement élevée de l’élément béryllium – qui était 500 fois plus élevée que ce à quoi on pourrait s’attendre d’une planète rocheuse dévorée par leur étoile.
« Alors, d’où vient tout ce béryllium supplémentaire », explique Steven Desch de l’Université d’État de l’Arizona, membre d’une deuxième équipe qui a travaillé pour répondre à cette question. « Nous avons écarté plusieurs possibilités, mais nous avons finalement choisi la seule qui avait un sens – une exolune glacée. »

Le béryllium viendrait d’une grande planète

Deux indices pointent vers une exolune de quelques centaines de kilomètres de diamètre, qui a été formée par le système annulaire d’une planète géante gazeuse, similaire à la lune glacée Mimas qui orbite autour de Saturne. La présence d’une grande planète est la meilleure façon d’expliquer ce béryllium, car cet élément se serait formé lorsque la glace de l’anneau a été irradiée par le champ magnétique de cette planète. « Il n’y a pas d’autre moyen d’expliquer cette naine blanche », explique Klein.
L’équipe a également détecté une grande quantité d’oxygène dans l’atmosphère de cette naine blanche, ce qui suggère la présence de glace d’eau. « Nous savons que cette chose était très glacée », dit Desch.
Cette exolune aurait été condamnée lorsque cette naine blanche s’est formée il y a environ 240 millions d’années, l’arrachant à sa planète hôte. Elle aurait ensuite dérivé dans le système stellaire, avant d’être consommée par cette naine blanche il y a environ trois millions d’années.

Une exolune glacée

Dimitri Veras, de l’université de Warwick, au Royaume-Uni, qui a prédit en 2016 que cela pourrait être un moyen de repérer les lunes au-delà de notre système solaire, déclare que cette détection est une perspective passionnante. « Les auteurs pratiquent effectivement une autopsie d’un corps fragmenté afin de déterminer sa composition et d’en déduire que les détritus correspondent à une exolune glacée », dit-il.
Cette recherche a été publiée dans The Astrophysical Journal Letters.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Une étoile morte a dévoré une exolune glacéemartinEspace
Des astronomes ont peut-être trouvé la meilleure preuve à ce jour d'une exolune - une lune dans un autre système solaire - mais nous ne pouvons pas la voir directement car elle a été dévorée par son étoile il y a trois millions d'années. Une naine blanche Beth Klein de l'Université...