Alzheimer--le-liquide-céphalo-rachidien-comme-marqueur
Les personnes qui ont une variante génétique associée à un risque accru de développer la maladie d’Alzheimer, ont également tendance à présenter des changements dans le liquide qui entoure leur cerveau et leur moelle épinière, qui est détectable des années avant l’apparition des symptômes, selon une nouvelle étude de Duke Health.

Des changements dans le liquide céphalo-rachidien

Ces travaux ont révélé que chez les personnes porteuses de la variante du gène APOE4, que l’on trouve chez environ 25 % de la population, le liquide céphalo-rachidien contient des niveaux plus faibles de certaines molécules inflammatoires. Cela soulève la possibilité que ces molécules inflammatoires s’accumulent dans le cerveau où elles peuvent endommager les synapses, plutôt que de flotter librement dans le liquide céphalorachidien.
Ces résultats fournissent un moyen potentiel d’identifier les premiers mécanismes survenant chez les porteurs d’APOE4 qui pourraient contribuer à la maladie d’Alzheimer, avant que les personnes ne développent des problèmes de mémoire ou d’autres symptômes de démence.
« Notre travail suggère un rôle potentiel pour une molécule longtemps étudiée appelée protéine C-réactive (PCR), qui est généralement élevée en cas d’inflammation, comme facteur de risque accru de la maladie d’Alzheimer chez les porteurs d’APOE4 », a déclaré l’auteur principal, Miles Berger.
Berger et ses collègues ont analysé les données provenant du liquide céphalorachidien des participants à la recherche de l’Institut de neuroimagerie de la maladie d’Alzheimer. En contrôlant l’état clinique de la maladie d’Alzheimer, ils ont identifié les variations du niveau des protéines dans le liquide céphalorachidien de personnes ayant un nombre croissant de copies de la variante du gène APOE4. Ils ont découvert que les personnes possédant un plus grand nombre de copies du gène APOE4 avaient des niveaux de PCR plus faibles circulant dans leur liquide céphalorachidien.

Les variantes de l’APOE4 augmentent les risques

M. Berger a déclaré que cela correspond au profil de risque associé aux porteurs d’APOE4. Les personnes porteuses d’une seule variante de l’APOE4 ont un risque trois à quatre fois plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer, tandis que celles qui sont porteuses de deux variantes de l’APOE4 ont un risque plus de dix fois supérieur.
« Nous avons constaté que les niveaux de PCR dans le liquide céphalo-rachidien sont plus faibles chez les personnes porteuses de l’allèle APOE4, avant même qu’elles ne développent une démence ou même une légère déficience cognitive », a déclaré M. Berger. « Cela suggère que la PCR pourrait être activement impliquée dans la détérioration des synapses. Nous pensons que la PCR fait cela avec une cascade de protéines inflammatoires appelées complément, qui s’activent séquentiellement les unes les autres comme une rangée de dominos qui tombent.
« Une altération de l’activité du complément a également été constatée à l’autopsie dans le cerveau de patients souffrant de la maladie d’Alzheimer, et la voie du complément peut à la fois endommager les synapses et les cibler pour les détruire », a déclaré M. Berger. « Nos résultats soulèvent la possibilité que des processus comme ceux-ci, fonctionnant pendant de nombreuses années et même des décennies chez les porteurs d’APOE4, puissent éventuellement entraîner une pathologie de type maladie d’Alzheimer et un déclin cognitif ».

Une thérapie qui contrôle le PCR

M. Berger a ajouté qu’il existe d’autres maladies inflammatoires pour lesquelles la PCR peut être diminuée plutôt qu’augmentée, notamment le lupus. Il a déclaré que les thérapies utilisées pour contrôler la PCR pour des conditions telles que l’arthrite rhumatoïde et la vascularite pourraient justifier une recherche pour la maladie d’Alzheimer, mais des études supplémentaires sont nécessaires pour éclairer davantage les conclusions de l’équipe de Duke.
Cette recherche a été publiée dans Journal of Alzheimer’s Disease.
Source : Duke University Medical Center
Crédit photo : StockPhotoSecrets