une-jeune-galaxie-grandit-très-rapidement
Des astronomes ont repéré une galaxie qu’ils savent jeune mais qui présente des caractéristiques que l’on ne voit généralement que dans les galaxies plus anciennes. Cette découverte remet en question notre compréhension actuelle de la vitesse à laquelle les galaxies se forment.

Une galaxie ne semble pas se comporter normalement

On pense que les galaxies sont au départ des structures assez chaotiques, avec des nuages de gaz froid, des étoiles et de la poussière voyageant dans l’espace. Elles se développent en entrant en collision et en fusionnant avec des galaxies plus petites, et peuvent former une structure en forme de disque avec un amas central d’étoiles appelé « bulbe ». Cela peut prendre jusqu’à quelques milliards d’années. À moins que vous ne soyez la galaxie connue sous le nom de ALESS 073.1.
En utilisant l’Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (ALMA), Federico Lelli de l’Observatoire d’Astrophysique d’Arcetri, en Italie, et ses collègues ont pris une image haute résolution de cette galaxie, qui se trouve à près de 12,5 milliards d’années-lumière. Cela leur a donné une image de l’univers d’environ 1,2 milliard d’années après le big bang.
L’équipe a cartographié la distribution et le mouvement modélisés des gaz froids dans cette galaxie et a découvert qu’elle formait un disque qui tournait de manière régulière. Il y avait également des traces de bras spiraux – comme ceux de la Voie lactée – une autre caractéristique des galaxies matures.
« Nous nous attendions à ce que les galaxies soient désordonnées au début de l’Univers », dit Lelli. « Mais nous avons été stupéfaits de voir ce gaz tourner d’une manière similaire à celle des galaxies plus matures. »

Les bulbes se forme plus rapidement

Selon Lelli, cette rotation du disque implique la présence d’un bulbe central qui n’est pas visible sur les images, ce qui suggère que les bulbes peuvent se former sur une échelle de temps plus courte que ce que l’on pensait auparavant. Il dit qu’une possibilité est que les bulbes pourraient se former avant la présence des disques, ce qui va à l’encontre des théories cosmologiques précédentes.
« Le message principal est que les galaxies peuvent se former extrêmement rapidement », dit Lelli. Il dit qu’elles peuvent passer par un stade précoce de croissance rapide, puis mûrir plus lentement. Mais il dit qu’il est difficile de faire des généralisations à ce sujet en se basant sur une seule image, donc il faut en savoir plus pour voir si cela est commun aux autres galaxies.
Cette recherche a été publiée dans Science.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay