Juno-voit-une-météorite-dans-le-ciel-de-jupiter
La sonde Juno de la NASA, qui tourne actuellement autour de Jupiter, a repéré ce qui semble être le souffle d’une météorite plongeant dans cette planète. Cette découverte fortuite a été faite par l’un des spectromètres de l’engin spatial, qui capte les images ultraviolettes de Jupiter

Une météorite plonge dans Jupiter

Cet instrument observait la lueur ultraviolette des aurores dansant dans la haute atmosphère de Jupiter lorsqu’il a détecté un puissant éclat de lumière qui est apparu en avril de l’année dernière. Les observations réelles de tels événements explosifs sont rares, et seule une poignée d’impacts joviens ont été repérés à partir d’observatoires terrestres ces dernières années.
Les chercheurs pensent que cette météorite qui a créé la boule de feu pourrait avoir une taille de 4 mètres de diamètre, bien qu’une limite inférieure la situerait à 1 mètre de large. Si Juno peut détecter un plus grand nombre de ces événements, il pourrait donner aux scientifiques une image plus claire du nombre de morceaux de débris interplanétaires qui s’écrasent sur Jupiter chaque année.
« Avec une seule observation, il y a une limite à l’analyse statistique que nous pouvons effectuer », déclare Rohini Giles, de l’Institut de recherche du sud-ouest du Texas, qui a dirigé l’équipe ayant fait cette découverte. « Mais la mission de Juno a récemment été prolongée jusqu’en 2025 et nous espérons pouvoir observer plus d’impacts pendant cette période ».
L’une des raisons pour lesquelles ce taux d’impact annuel intéresse les chercheurs, est que le balayage de la matière de Jupiter peut influencer la composition de sa stratosphère. « Quinze ans après l’impact, la comète Shoemaker-Levy 9 était encore responsable de 95 % de l’eau stratosphérique sur Jupiter », déclare Giles. « Limiter le taux d’impact est donc un élément important pour comprendre la composition de cette planète ».

Comprendre la dynamique du système solaire

De telles études peuvent également éclairer l’histoire de notre voisinage planétaire marqué par les impacts, explique Ashley King, chercheur en météorites au Musée d’histoire naturelle de Londres. « Le flux d’impact a varié à la fois dans l’espace et dans le temps », dit-il. « Limiter les taux actuels dans différents endroits peut nous aider à comprendre le transport des matériaux et l’évolution dynamique du système solaire ».
Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Rawpixel

Juno voit une météorite dans le ciel de JupitermartinEspace
La sonde Juno de la NASA, qui tourne actuellement autour de Jupiter, a repéré ce qui semble être le souffle d'une météorite plongeant dans cette planète. Cette découverte fortuite a été faite par l'un des spectromètres de l'engin spatial, qui capte les images ultraviolettes de Jupiter Une météorite plonge dans...