trop-de-fructose-nuit-au-système-immunitaire
De nouvelles recherches menées par l’université de Swansea en collaboration avec des chercheurs de l’université de Bristol et du Francis Crick Institute de Londres ont démontré que la consommation d’un régime alimentaire riche en fructose pourrait empêcher le bon fonctionnement du système immunitaire des gens d’une manière qui était jusqu’à présent largement inconnue.

Le fructose et ses effets néfastes

Le fructose est couramment présent dans les boissons sucrées, les sucreries et les aliments transformés et est largement utilisé dans la production alimentaire. Il est associé à l’obésité, au diabète de type 2 et aux maladies hépatiques grasses non alcooliques, et sa consommation a considérablement augmenté dans les pays développés ces dernières années.
Cependant, la compréhension de l’impact du fructose sur le système immunitaire des personnes qui en consomment à des niveaux élevés, a été limitée jusqu’à maintenant.
Cette nouvelle étude montre que le fructose provoque une inflammation du système immunitaire et que ce processus produit des molécules plus réactives qui sont associées à l’inflammation. Une telle inflammation peut endommager les cellules et les tissus et contribuer à ce que les organes et les systèmes du corps ne fonctionnent pas comme ils le devraient, ce qui pourrait entraîner des maladies.

Le fructose serait lié au diabète et à l’obésité

Cette recherche permet également de mieux comprendre comment le fructose pourrait être lié au diabète et à l’obésité, car une inflammation de faible niveau est souvent associée à l’obésité. Elle s’appuie également sur le nombre croissant de preuves dont disposent les responsables des politiques de santé publique sur les effets néfastes d’une consommation élevée de fructose.
Le Dr Nick Jones, de la faculté de médecine de l’université de Swansea, a déclaré : « la recherche sur les différents composants de notre alimentation peut nous aider à comprendre ce qui pourrait contribuer à l’inflammation et à la maladie, et ce qui pourrait être exploité au mieux pour améliorer la santé et le bien-être ».
Le Dr Emma Vincent, de la faculté de médecine de Bristol a déclaré : « notre étude est passionnante car elle nous fait franchir un pas de plus vers la compréhension des raisons pour lesquelles certains régimes alimentaires peuvent conduire à une mauvaise santé ».
Cette recherche a été publiée dans Nature Communications.
Source : University of Bristol
Crédit photo : Pexels

Trop de fructose nuit au système immunitairemartinBiologie
De nouvelles recherches menées par l'université de Swansea en collaboration avec des chercheurs de l'université de Bristol et du Francis Crick Institute de Londres ont démontré que la consommation d'un régime alimentaire riche en fructose pourrait empêcher le bon fonctionnement du système immunitaire des gens d'une manière qui était...