le-microbione-intestinal-et-les-troubles neurodégénératifs
De nouvelles recherches sur les souris renforcent le consensus scientifique croissant concernant le rôle du microbiome intestinal, dans les troubles neurodégénératifs, dont la maladie d’Alzheimer.

Des troubles neurodégénératifs

Cette étude, menée par des chercheurs de l’Oregon Health & Science University, a établi une corrélation entre la composition du microbiome intestinal et les performances comportementales et cognitives, des souris porteuses des gènes associés à la maladie d’Alzheimer. Ces souris étaient porteuses du gène de la protéine précurseur de l’amyloïde humaine, avec des mutations dominantes de la maladie d’Alzheimer générées par des scientifiques au Japon.
Cette étude suggère en outre une relation entre les microbes du tube digestif et l’expression des gènes qui déclenchent des symptômes de type Alzheimer chez les souris.
Vous connaissez l’expression « Vous êtes ce que vous mangez », a déclaré l’auteur principal, Jacob Raber, professeur de neuroscience comportementale. « Cela pourrait en faire partie. Alors que toutes les souris ont reçu le même régime alimentaire, le microbiome intestinal est affecté de manière génotypique et cela peut affecter votre cerveau ».
Ces résultats sont les premiers à démontrer un lien direct entre le microbiome intestinal et les changements cognitifs et comportementaux dans un modèle animal de la maladie d’Alzheimer, et ils sont conformes à une étude observationnelle publiée récemment chez des personnes nouvellement diagnostiquées, avec la maladie d’Alzheimer. En fait, un essai clinique américain pour le traitement de la maladie d’Alzheimer légère à modérée est actuellement en cours, impliquant un composé qui cible les microbes dans l’intestin.

Cette recherche innove

En plus des changements cognitifs et comportementaux qui ont été mesurés, cette étude est la première à démontrer une relation entre les changements dans le microbiome de l’intestin et les changements épigénétiques dans le tissu neural de l’hippocampe, une zone du cerveau touchée par la maladie d’Alzheimer. Ce type de recherche n’est pas possible chez l’homme.
Le microbiome est un assemblage complexe de microorganismes tels que les bactéries qui jouent un rôle essentiel dans un large éventail de fonctions de l’organisme. Dans ce cas, les chercheurs ont voulu voir si le microbiome intestinal affectait les mesures cognitives et comportementales, chez des souris spécialement élevées à l’âge de 6 mois. Ils ont donc comparé des souris de type sauvage avec celles génétiquement modifiées pour porter le gène de la protéine précurseur de l’amyloïde humaine, avec les mutations dominantes de la maladie d’Alzheimer.
Ils ont découvert que les changements dans le microbiome intestinal – mesurés dans des boulettes de fèces – correspondaient à la régulation épigénétique des gènes de l’apolipoprotéine E et Tomm40, tous deux associés à la maladie d’Alzheimer. Ils ont trouvé une corrélation claire, mais ils ne peuvent toujours pas dire si l’un est responsable de l’autre.

Des changements épigénétiques 

« Les microbes peuvent avoir un impact sur les mesures comportementales et cognitives liées à la maladie d’Alzheimer, par le biais de changements épigénétiques dans l’hippocampe », a déclaré M. Raber. « Ou bien, il se peut que les changements épigénétiques dans l’hippocampe affectent les changements dans le microbiome de l’intestin ».
La prochaine phase de cette recherche déterminera s’il est possible de réduire les symptômes de type Alzheimer chez les souris génétiquement prédisposées en modifiant leur alimentation. « Ce qui est passionnant, c’est que l’on peut manipuler le microbiome intestinal », a déclaré M. Raber. « Nous pouvons utiliser des probiotiques et voir quel est l’effet ».
Cette recherche a été publiée dans Scientific Reports.
Source : OHSU
Crédit photo : Pixabay

Le microbione intestinal et les troubles neurodégénératifsmartinBiologie
De nouvelles recherches sur les souris renforcent le consensus scientifique croissant concernant le rôle du microbiome intestinal, dans les troubles neurodégénératifs, dont la maladie d'Alzheimer. Des troubles neurodégénératifs Cette étude, menée par des chercheurs de l'Oregon Health & Science University, a établi une corrélation entre la composition du microbiome intestinal et...