un-moteur-de-distorsion-est-possible
Les moteurs de distorsion sont peut-être sur le chemin de la réalité. Les idées précédentes sur la façon de fabriquer ces dispositifs hypothétiques ont nécessité des formes exotiques de matière et d’énergie qui n’existent peut-être pas, mais une nouvelle idée de moteur de distorsion qui n’enfreint pas les lois de la physique peut être théoriquement possible. Cependant, elle pourrait ne pas être pratique dans un avenir proche car elle nécessite des matériaux ultra-denses.

Un moteur de distorsion 

Contrairement à ce que son nom peut laisser penser, un moteur de distorsion n’est pas vraiment un moteur. Il s’agit plutôt d’une bulle d’espace-temps protégée par une enveloppe de matière dont les propriétés fondamentales à l’intérieur de l’enveloppe peuvent différer de celles à l’extérieur. Sans mode de propulsion supplémentaire, les moteurs de distorsion ne se déplacent pas seuls dans l’espace, mais, en théorie, certains types pourraient dépasser la vitesse de la lumière, se déplaçant plus vite que celle-ci en étirant et en comprimant l’espace-temps autour d’eux.
« La relativité d’Einstein ne fixe des limites qu’aux choses qui se déplacent dans l’espace-temps, et non à la vitesse de l’espace-temps lui-même », explique Sabine Hossenfelder, de l’Institut des études avancées de Francfort, en Allemagne. « Si vous essayez d’atteindre une certaine vitesse en déformant l’espace-temps, cette limite peut, en principe, être dépassée ».
La première méthode suggérée pour y parvenir a été proposée par Miguel Alcubierre en 1994, mais elle nécessiterait une matière étrange à énergie négative, plutôt que l’énergie positive dont dispose la matière normale. Il n’y a aucune preuve de l’existence d’une telle matière, c’est pourquoi Alexey Bobrick et Gianni Martire de l’Applied Physics de New York, un institut de recherche indépendant, ont proposé une modification qui permet de faire de la matière réelle leur moteur de distorsion. Sans énergie négative, elle ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière, mais ses effets sur le temps pourraient encore la rendre utile pour les longs voyages dans l’espace.

Le temps semblerait ralentir 

Leur idée est basée sur le fait qu’en présence de puissants champs gravitationnels, le temps semble ralentir en raison des effets de la relativité générale. Dans un moteur de distorsion, cet effet pourrait permettre à une personne à l’intérieur d’une coquille de matière de parcourir d’énormes distances en un temps qui, de son point de vue, est relativement court. L’intensité de cet effet dépend de la masse de l’enveloppe – plus elle est massive, plus le temps passe lentement à l’intérieur par rapport à l’extérieur.
« Dans un sens, un burrito est un moteur de distorsion, avec le contenu comme passager, mais ce n’est pas très intéressant », explique Bobrick. C’est parce que l’effet gravitationnel de la tortilla utilisée pour l’emballage du contenu du burrito est négligeable, il ne déforme pas l’espace-temps, et donc le contenu se déplace dans le temps de manière normale. Même si la tortilla utilisée pour fabriquer le burrito était extrêmement massive, elle serait loin d’avoir une transmission idéale. L’équipe a trouvé qu’une forme plate et circulaire serait la plus efficace, avec le plus grand côté tourné vers l’avant, comme une tarte naviguant vers un visage.
La masse requise pour un effet mesurable est énorme, plus élevée que celle d’une planète entière. « Si nous prenons la masse de la planète Terre entière et la comprimons en une coquille de 10 mètres, la correction du temps à l’intérieur de celle-ci est encore très faible, à peine une heure de plus dans l’année », explique Bobrick.

Pour le moment c’est de science-fiction

Ainsi, un véritable moteur de distorsion, même minuscule, reste de la science-fiction. « Les densités auxquelles il faut parvenir pour que cela soit encore mesurable sont si élevées que nous ne pouvons pas les produire actuellement. Ce n’est pas quelque chose qui va marcher prochainement », dit Hossenfelder. « Mais peut-être que nous y arriverons un jour. »
Cette recherche a été publiée dans Classical and Quantum Gravity.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Un moteur de distorsion est possiblemartinTechnologie
Les moteurs de distorsion sont peut-être sur le chemin de la réalité. Les idées précédentes sur la façon de fabriquer ces dispositifs hypothétiques ont nécessité des formes exotiques de matière et d'énergie qui n'existent peut-être pas, mais une nouvelle idée de moteur de distorsion qui n'enfreint pas les lois...