un-robot-volant-inspiré-des-aigles
Un oiseau robotique aux ailes battantes recouvertes de vraies plumes a volé pour la première fois. Il pourrait être utilisé pour donner un aperçu de la façon dont les vrais oiseaux volent, ou pour créer des drones furtifs qui apparaissent aux observateurs comme des animaux sauvages normaux.

Un robot avec des ailes battantes 

Des chercheurs de l’université du Guangxi en Chine et la société chinoise Bee-eater Technology ont construit un squelette en fibre de carbone relié à des joints en aluminium et à certaines pièces en plastique imprimées en 3D. Le squelette a été recouvert d’une fine mousse, puis recouvert de véritables plumes d’oie selon un motif qui imitait la façon dont elles seraient posées sur un vrai oiseau.
Un moteur électrique alimentait les ailes battantes, utilisant un réducteur pour réduire la vitesse de sortie de 48 fois. Cela permettait au robot de battre des ailes plus comme un grand oiseau de proie et non pas continuellement, comme un colibri. La queue pivote verticalement et horizontalement, assurant à peu près la même fonction que les volets arrière de queue, connus sous le nom de gouvernes de profondeur, et la gouverne de direction d’un avion. Les ailes de l’oiseau robotisé peuvent également pivoter légèrement autour de l’axe de l’envergure des ailes pour créer un tangage.

L’ornithoptère – comme on appelle un appareil qui vole en battant des ailes – était basé sur les traits d’un aigle royal (Aquila chrysaetos) et la machine terminée avait une envergure de 195 centimètres. Alors qu’un aigle royal peut peser entre 2,7 et 6,8 kilogrammes, ce robot ne pèse que 667 grammes.
Lors des tests, il a décollé avec succès, a volé pendant un peu plus d’une minute et s’est posé en toute sécurité. On a déjà créé des robots aux ailes fixes, entraînées par des hélices et recouvertes de plumes. Les chercheurs ont également expérimenté des robots volants avec des ailes battantes et des revêtements lisses. Mais on pense que c’est la première fois qu’un ornithoptère recouvert de plumes a été apte à voler.
Yu Cai, de l’université de Guangxi, affirme qu’un robot oiseau réaliste pourrait avoir des applications où un opérateur veut se fondre dans la masse et se cacher, bien que les images vidéo suggèrent que le moteur du robot est assez bruyant. L’armée américaine a déjà financé des recherches sur des drones à ailes battantes qui peuvent être plus furtifs que ceux utilisant des rotors.

Un robot qui pourrait intéresser des chercheurs

Mais Cai pense que ces recherches pourraient également révéler de nouvelles découvertes sur la façon dont les vrais oiseaux volent : « beaucoup de chercheurs en biomimétisme aiment ce genre de robot comme plateforme de recherche. Et certains autres physiciens de l’aérodynamique les utilisent comme modèle pour analyser les phénomènes de vortex », qui entrent en jeu pendant le vol.
Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pexels

Un robot volant inspiré des aiglesmartinTechnologie
Un oiseau robotique aux ailes battantes recouvertes de vraies plumes a volé pour la première fois. Il pourrait être utilisé pour donner un aperçu de la façon dont les vrais oiseaux volent, ou pour créer des drones furtifs qui apparaissent aux observateurs comme des animaux sauvages normaux. Un robot avec...