une-cible-contre-les-maladies-neurodégénératives

Les maladies neurodégénératives, telles que les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, sont dans la ligne de mire après que des chercheurs aient identifié une cible thérapeutique intéressante.

Une protéine SARM1 

Une collaboration internationale, codirigée par des chercheurs de l’université du Queensland, a permis d’isoler et d’analyser la structure et la fonction d’une protéine présente dans les fibres nerveuses du cerveau, appelée SARM1. Le Dr Jeff Nanson a déclaré que cette protéine était activée lorsque les fibres nerveuses étaient endommagées par une blessure, une maladie, ou comme effet secondaire de certains médicaments.

« Après un incident, cette protéine induit souvent une forme de dégénérescence des fibres nerveuses – qui est connue sous le nom de dégénérescence des axones – une sorte de mécanisme d’autodestruction », a déclaré le Dr Nanson.

« C’est une caractéristique pathologique-clé de nombreuses maladies neurodégénératives, telles que les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, mais aussi la sclérose latérale amyotrophique (SLA), les lésions cérébrales traumatiques et le glaucome.

Développer de futurs médicaments

« Il n’existe actuellement aucun traitement pour prévenir cette dégénérescence des fibres nerveuses, mais maintenant que nous savons que la SARM1 déclenche une cascade de dégénérescence, nous pouvons développer de futurs médicaments pour cibler précisément cette protéine. « Ces travaux permettront, espérons-le, de concevoir de nouveaux médicaments inhibiteurs qui pourraient arrêter ce processus dans sa course. »

Cette recherche a été publiée dans Neuron.

Source : University of Queensland
Crédit photo : StockPhotoSecrets