le-mycobiome-intestinal-transforme-les-aliments
Les études du microbiome dans l’intestin humain portent principalement sur les bactéries. Les autres microbes également présents dans l’intestin – virus, protistes, archées et champignons – ont été largement négligés.

Le mycobiome intestinal

De nouvelles recherches sur les souris mettent maintenant en évidence le rôle important des champignons dans l’intestin – les communautés de moisissures et de levures connues sous le nom de mycobiome – qui constituent l’interface active entre l’hôte et son alimentation.
« Nous avons montré que le mycobiome intestinal des souris en bonne santé était façonné par l’environnement, y compris l’alimentation, et qu’il était en corrélation significative avec les résultats métaboliques », a déclaré le docteur Kent Willis, coauteur de cette étude. »Nos résultats soutiennent le rôle du mycobiome intestinal dans l’adaptation métabolique de l’hôte, et ces résultats ont des implications importantes concernant la conception des études du microbiome et la reproductibilité des études expérimentales du métabolisme de l’hôte ».
Willis et ses collègues ont étudié les champignons dans le jéjunum de l’intestin grêle des souris, un site de la population fongique la plus diverse dans l’intestin des souris. Ils ont constaté que l’exposition à un régime alimentaire transformé, qui est représentatif d’un régime alimentaire occidental typique riche en glucides purifiés, entraînait des différences persistantes dans les communautés fongiques, qui étaient associées de manière significative à un dépôt différentiel de masse corporelle chez les souris mâles, par rapport aux souris nourries avec un régime alimentaire standardisé.
Les chercheurs ont découvert que les dépôts de graisse dans le foie, étaient tous liés à des altérations de la diversité et de la composition des communautés fongiques. Ces variations des champignons de deux genres – Thermomyces et Saccharomyces – étaient les plus fortement associées aux perturbations métaboliques et à la prise de poids.

Les champignons sont importants

Les chercheurs ont également abordé une question fondamentale : les organismes fongiques détectés par le séquençage de la prochaine proviennent-ils de l’alimentation, ou s’agit-il de véritables organismes importants, qui colonisent et se reproduisent dans l’intestin ? Ils ont comparé le séquençage de granulés alimentaires, qui contenaient certains champignons, et le contenu du jéjunum des souris, pour montrer que les champignons du jéjunum étaient de véritables colonisateurs importants pour l’organisme.
Ainsi, cette étude, menée par Willis – et le coauteur correspondant Joseph Pierre, et les copremiers auteurs Tahliyah S. Mims et Qusai Al Abdallah, du Centre des sciences de la santé de l’Université du Tennessee, Memphis, Tennessee – a montré que les variations de l’abondance relative et de la composition du mycobiome intestinal, sont en corrélation avec les caractéristiques-clés du métabolisme de l’hôte. Cela permet de comprendre les interactions complexes entre les bactéries et les champignons et la façon dont ils forment collectivement l’homéostasie de l’hôte et y contribuent potentiellement.

Des implications importantes

« Nos résultats mettent en évidence l’importance potentielle du mycobiome intestinal pour la santé, et ils ont des implications pour les études métaboliques humaines et expérimentales », a déclaré M. Pierre. « L’implication pour les études sur le microbiome humain, qui n’examinent souvent que les bactéries et n’échantillonnent que les communautés fécales, est que le mycobiome peut avoir des effets non appropriés sur les résultats associés au microbiome ».
Cette recherche a été publiée dans Communications Biology.
Source : University of Alabama at Birmingham
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Le mycobiome intestinal transforme les alimentsmartinBiologie
Les études du microbiome dans l'intestin humain portent principalement sur les bactéries. Les autres microbes également présents dans l'intestin - virus, protistes, archées et champignons - ont été largement négligés. Le mycobiome intestinal De nouvelles recherches sur les souris mettent maintenant en évidence le rôle important des champignons dans l'intestin -...