qu-est-ce-qui-motive-les-gens-narcissiques
Selon une nouvelle étude, le narcissisme est motivé par l’insécurité, et non par un sentiment de soi exagéré. Ces travaux, qui offrent une compréhension plus détaillée de ce phénomène étudié depuis longtemps, pourraient également expliquer ce qui motive la nature égocentrique de l’activité sur les médias sociaux.

Le narcissisme est motivé par l’insécurité

« Pendant longtemps, on ne savait pas très bien pourquoi les narcissiques adoptent des comportements désagréables, comme l’autosatisfaction, car cela amène en fait les autres à penser moins de bien d’eux », explique Pascal Wallisch, auteur principal d’un article. Ce comportement est devenu très répandu à l’ère des médias sociaux – un comportement que l’on a appelé « flexion ». « Notre travail révèle que ces narcissiques ne sont pas grandioses, mais plutôt peu sûrs d’eux, et c’est ainsi qu’ils semblent faire face à leurs insécurités. »
« Plus précisément, ces résultats suggèrent que le narcissisme est mieux compris comme une adaptation compensatoire pour surmonter et couvrir une faible estime de soi », ajoute Mary Kowalchyk, auteure principale d’un article. « Les narcissiques ne sont pas sûrs d’eux, et ils gèrent ces insécurités en faisant preuve de souplesse. Mais à long terme, les autres les apprécient moins, ce qui aggrave encore leur insécurité, ce qui entraîne un cercle vicieux de comportements de flexion. »
Les quelque 300 participants à cette enquête – environ 60 % de femmes et 40 % d’hommes – avaient un âge moyen de 20 ans et ont répondu à 151 questions par ordinateur. Les chercheurs ont examiné le trouble de la personnalité narcissique (TNP), conceptualisé comme un amour excessif de soi et composé de deux sous-types, le narcissisme grandiose et le narcissisme vulnérable. Une affection connexe, la psychopathie, se caractérise également par un sens grandiose de soi. Les scientifiques ont cherché à mieux comprendre le lien entre ces troubles.

Les mesures PRISN et FLEX 

Pour ce faire, ils ont conçu une nouvelle mesure, appelée PRISN (Performative Refinement to soothe Insecurities about SophisticatioN), qui a produit FLEX (perFormative seLf-Elevation indeX). FLEX saisit les conceptions de soi induites par l’insécurité qui se manifestent par la gestion des impressions, conduisant à des tendances à l’auto-élévation.
L’échelle PRISN comprend des mesures couramment utilisées pour la recherche de la désirabilité sociale (« Peu importe à qui je parle, je sais écouter »), de l’estime de soi (« Dans l’ensemble, je suis satisfait de moi-même ») et de la psychopathie (« J’ai tendance à ne pas avoir de remords »). Le FLEX s’est révélé être composé de quatre éléments : la gestion des impressions (« Je suis susceptible de me montrer si j’en ai l’occasion »), le besoin de validation sociale (« Il est important que l’on me voie lors d’événements importants »), l’auto-élévation (« J’ai un goût exquis ») et la dominance sociale (« J’aime en savoir plus que les autres »).
Dans l’ensemble, ces résultats ont montré des corrélations élevées entre FLEX et le narcissisme – mais pas avec la psychopathie. Par exemple, le besoin de validation sociale (une mesure FLEX) est corrélé avec la tendance déclarée à s’engager dans l’auto-élévation performative (une caractéristique du narcissisme vulnérable).
En revanche, les mesures de la psychopathie, telles que des niveaux élevés d’estime de soi, ont montré de faibles niveaux de corrélation avec le narcissisme vulnérable, ce qui implique un manque d’insécurité. Ces résultats suggèrent que les narcissiques authentiques sont peu sûrs d’eux et sont mieux décrits par le sous-type de narcissisme vulnérable, tandis que le narcissisme grandiose pourrait être mieux compris comme une manifestation de la psychopathie.
Cette recherche a été publiée dans Personality and Individual Differences.
Source : New York University
Crédit photo : Pixabay

Qu'est-ce qui motive les gens narcissiques ?martinSociété
Selon une nouvelle étude, le narcissisme est motivé par l'insécurité, et non par un sentiment de soi exagéré. Ces travaux, qui offrent une compréhension plus détaillée de ce phénomène étudié depuis longtemps, pourraient également expliquer ce qui motive la nature égocentrique de l'activité sur les médias sociaux. Le narcissisme est...