plusieurs-exocivilisations-vivront-un-changement-climatique
Selon des chercheurs, la plupart des planètes habitées par des civilisations avancées risqueraient d’être confrontées à un changement climatique catastrophique en raison de l’utilisation de carburants. L’activité humaine a eu un impact géologique sur la Terre, la faisant entrer dans une nouvelle ère connue sous le nom d’Anthropocène. Adam Frank, de l’université de Rochester (New York), et ses collègues ont voulu savoir si la même chose pouvait se produire sur d’autres planètes semblables à la Terre.

Un changement climatique chez les exocivilisations

Les chercheurs sont partis de l’hypothèse que des « exocivilisations » apparaîtraient sur des planètes dont les niveaux initiaux de dioxyde de carbone n’étaient pas préjudiciables à la formation de la vie et qu’elles produiraient d’abord de l’énergie par combustion pour accroître leur population, tout comme les humains l’ont fait. Ils ont également cherché à savoir si la distance entre une planète et son étoile aurait un impact. « En gros, nous nous sommes demandé si la Terre était à un autre endroit, les civilisations déclencheraient quand même un changement climatique », explique Frank.
On a également supposé que chaque planète avait au départ une température d’environ 14°C. Les plus proches de l’étoile recevraient plus de chaleur et commenceraient donc avec moins de CO₂ dans leur atmosphère, tandis que les plus éloignées commenceraient avec plus de ce gaz.
Les chercheurs ont utilisé des modèles climatiques pour voir ce qui arriverait aux planètes comme la Terre situées dans la zone habitable d’une étoile – la région dans laquelle de l’eau liquide peut exister à la surface d’une planète – dans ces hypothèses, au fur et à mesure que la population augmente. Ils ont constaté qu’environ 60 % de ces planètes subiraient un changement climatique causé par des conditions semblables à celles de l’Anthropocène, et que la croissance de la population serait limitée par l’augmentation de la température.

Des résultats étonnants

Cela était plus courant sur les planètes avec une atmosphère à faible taux de carbones plus proches de leur étoile hôte, qui auraient une sensibilité climatique plus élevée, une mesure de combien la planète se réchauffe en réaction aux changements dans les niveaux de CO₂. L’équipe a constaté que même de petites augmentations de CO₂ sur ces planètes seraient suffisantes pour déclencher un changement climatique qui pourrait nuire à la population.
Pour les planètes situées à la limite extérieure de la zone habitable d’une étoile, qui commenceraient par avoir des atmosphères plus épaisses en CO₂, la sensibilité climatique serait plus faible et les civilisations pourraient faire augmenter les niveaux de CO₂ sans affecter leur population. L’équipe a constaté que ces populations atteindraient la capacité de charge de la planète, se développant jusqu’à des tailles insoutenables pour la quantité des ressources sur la planète, avant que le changement climatique n’ait eu la chance de faire un effet.
Ces résultats suggèrent que l’induction du changement climatique serait un problème commun aux sociétés en croissance sur toutes les planètes habitables. « Les civilisations et les planètes travaillent ensemble », déclare Frank. Mais Jim Kasting, de l’université d’État de Pennsylvanie, estime que nous ne pouvons pas supposer que la vie sur ces planètes aurait les mêmes niveaux de tolérance à la chaleur que les humains.

Comprendre la situation climatique sur Terre

Selon Frank, ces recherches peuvent également nous aider à comprendre la situation climatique sur Terre. « La question qui se pose maintenant est la suivante : allons-nous mener notre planète en haut d’une falaise, ou la mener vers la sécurité ? »
Cette recherche a été publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Plusieurs exocivilisations vivront un réchauffement climatiquemartinEspace
Selon des chercheurs, la plupart des planètes habitées par des civilisations avancées risqueraient d'être confrontées à un changement climatique catastrophique en raison de l'utilisation de carburants. L'activité humaine a eu un impact géologique sur la Terre, la faisant entrer dans une nouvelle ère connue sous le nom d'Anthropocène. Adam...