des-sutures-chirurgicales-inspirées-des-tendons

Les sutures sont utilisées pour fermer les plaies et accélérer le processus naturel de guérison, mais elles peuvent aussi compliquer les choses en endommageant les tissus mous avec leurs fibres rigides. Pour remédier à ce problème, des chercheurs de Montréal ont mis au point des sutures innovantes à gaine de gel résistant (TGS) inspirées du tendon humain.

Une nouvelle sorte de suture

Ces sutures de nouvelle génération contiennent une enveloppe fait de gel à la fois glissante et résistante, imitant la structure des tissus conjonctifs mous. En mettant les sutures TGS à l’épreuve, les chercheurs ont constaté que la surface du gel presque sans friction, atténuait les dommages généralement causés par les sutures traditionnelles.

Les sutures traditionnelles existent depuis des siècles et sont utilisées pour maintenir les plaies ensemble jusqu’à ce que le processus de guérison soit terminé. Mais elles sont loin d’être idéales pour la réparation des tissus. Leurs fibres rugueuses peuvent trancher et endommager des tissus déjà fragiles, ce qui entraîne une gêne et des complications postopératoires.

Selon les chercheurs de l’Université McGill, une partie du problème réside dans le décalage entre nos tissus mous et les sutures rigides qui se frottent sur les tissus lors du contact.

Inspiré par le tendon

Pour s’attaquer à ce problème, l’équipe a développé une nouvelle technologie qui imite la mécanique des tendons.  » Notre conception s’inspire du corps humain, de la gaine de l’endoténon, qui est à la fois résistante et solide grâce à sa structure à double réseau. Elle lie les fibres de collagène entre elles tandis que son réseau d’élastine la renforce », explique l’auteur principal, Zhenwei Ma, étudiant en doctorat sous la supervision du professeur adjoint Jianyu Li de l’Université McGill.

La gaine de l’endoténon forme non seulement une surface glissante pour réduire la friction avec les tissus environnants dans les articulations, mais elle fournit également les matériaux nécessaires à la réparation des tissus en cas de blessure au tendon. De la même manière, les sutures TGS peuvent être conçues pour fournir une médecine personnalisée en fonction des besoins du patient, expliquent les chercheurs.

« Cette technologie constitue un outil polyvalent pour le traitement avancé des plaies. Nous pensons qu’elle pourrait également être utilisée pour administrer des médicaments, prévenir les infections ou même surveiller les plaies à l’aide de l’imagerie du proche infrarouge », déclare Li, du département de génie mécanique.

Pour une meilleure guérison

« La capacité de surveiller les plaies localement et d’ajuster la stratégie de traitement pour une meilleure guérison, est une direction passionnante à explorer « , dit Li, qui est également titulaire d’une chaire de recherche du Canada en biomatériaux et en santé musculo-squelettique.

Cette recherche a été publiée dans Science Advances.

Source : McGill University
Crédit photo : Pexels