Parkinson-une-nouvelle-approche-thérapeutique
Plus de 20 ans après la découverte de l’enzyme parkine liée à la maladie de Parkinson à début précoce, des chercheurs de l’Hôpital d’Ottawa et de l’Université d’Ottawa ont peut-être enfin compris comment cette enzyme mystérieuse protège le cerveau.

Comment fonctionne la parkine

À l’aide d’échantillons de cerveau humain, de souris et de cellules modifiées, ils ont découvert que l’enzyme parkine agit de deux façons. Premièrement, elle agit comme un puissant antioxydant qui désarme les oxydants potentiellement dangereux dans le cerveau, notamment les radicaux de la dopamine.
Ensuite, à mesure que le cerveau vieillit et que les radicaux de dopamine continuent de s’accumuler, la parkine séquestre ces molécules nocives dans un site de stockage spécial à l’intérieur des cellules nerveuses vulnérables, afin qu’elles puissent continuer à fonctionner normalement tout au long de notre vie.
Chez les personnes présentant des mutations dans les deux copies de l’enzyme de la parkine, ces effets protecteurs sont absents et, par conséquent, la maladie de Parkinson se développe avant l’âge de 40 ans. S’ils sont confirmés, ces résultats pourraient ouvrir la voie à la mise au point de nouveaux traitements.

Administrer une copie saine de la parkine

« Si nous pouvons administrer des antioxydants ou une copie saine de la parkine dans le cerveau des personnes présentant ces mutations, cela pourrait contribuer à ralentir, et même arrêter, l’apparition précoce de la maladie de Parkinson », a déclaré le Dr Julianna Tomlinson, coauteur et responsable de ce projet scientifique.
« Ce que nous ne savons pas encore, c’est si une telle approche pourrait également profiter aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson à un stade avancé qui n’est pas lié à la parkine « , a ajouté le Dr Michael Schlossmacher, coauteur et neurologue et directeur des neurosciences à l’Hôpital d’Ottawa. « Nous sommes impatients de mener cette recherche ».
Cette recherche a été publiée dans Acta Neuropathologica.
Source : University of Ottawa
Crédit photo : Pixabay

Parkinson : une nouvelle approche thérapeutiquemartinBiologie
Plus de 20 ans après la découverte de l'enzyme parkine liée à la maladie de Parkinson à début précoce, des chercheurs de l'Hôpital d'Ottawa et de l'Université d'Ottawa ont peut-être enfin compris comment cette enzyme mystérieuse protège le cerveau. Comment fonctionne la parkine À l'aide d'échantillons de cerveau humain, de souris...